Les Reines de la scène

Avis sur Bohemian Rhapsody

Avatar Glaucome Porte-pinces
Critique publiée par le

Bohemian Rhapsody - Bryan SINGER puis Dexter FLETCHER - US (2018)

Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique...

Une très bonne surprise que ce biopic risqué et chaotique dans son développement.

Les points négatifs sont bien présents attention :

  • Rami Malek, pour ceux qui le connaissent déjà, a une gueule difficile à oublier, surtout pour incarner quelqu'un comme Mercury. D'autre part, sur la moitié du film, il ressemble plus à JAGGER qu'à MERCURY... mais à partir du moment où il a la moustache, ça passe mieux...

  • Certaines coiffures restent trop "perruquées" pour les membres du casting, et donc peu crédible par moment, on a parfois l'impression de déguisement, mais si on se prête au jeu ça marche.

  • Ca reste un film populaire, destiné aux multiplexes, donc il faut évacuer toutes les zones d'ombres qui ne seront pas traitées, il ne fallait pas s'attendre à de grandes révélations sur le groupe ou son leader, l'image et les finances n'étant que peu voire pas écornées depuis cette époque grâce à un management efficace, il est encore top tôt pour voir des propositions plus intimistes sur le chanteur. Bien évidemment que l'on aurait préféré voir un film qui s'engage pour dépeindre un homme confit de complexes et d'ambitions, auto-destructeur et destructeur.

Cependant, le film m'a beaucoup plus, car n'étant pas forcément un fan hardcore, et ne connaissant que peu l'historique du groupe, j'ai découvert pas mal de choses. Notamment la genèse de pas mal de titres emblématiques, ce qui n'est pas négligeable.
L'histoire, autant attendue pour un biopic, car on ne passe à côté d'aucun cliché du genre, est plaisante et cohérente sur l'ensemble. Certainement un peu trop romancée, mais sur 2H15 de film, des éléments sont développés et d'autre suggérés ( ceux que les détracteurs du film auraient préférés car plus dark et crados), et le film se regarde tout seul.
Construit autour de l'événement du Live Aid, la structure est efficace.

Rami Malek a beaucoup travaillé pour nous servir un langage corporel très étudié et fidèle à Mercury.

Au final, bien qu'imparfait, BR est un film relativement honnête quand on garde en tête la cible la plus vaste possible.
Les fans hardcores détesteront car survolant trop les choses touchant de près à la face cachée du groupe, ils n'apprendront rien et verront trop le côté "déguisement", les autres apprécieront. La bande-son sert évidemment les intérêts du film avec aucune subtilité mais une grande efficacité, en même temps, comment du Queen ne fonctionnerait pas ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 128 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Glaucome Porte-pinces Bohemian Rhapsody