Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Bonjour tristesse

Bonjour tristesse

(1958)

Bonjour tristesse

12345678910
Quand ?
6.7
  1. 3
  2. 3
  3. 11
  4. 18
  5. 69
  6. 129
  7. 229
  8. 111
  9. 19
  10. 9
  • 601
  • 29
  • 665

Cécile vit à Paris avec son père Raymond, qui ne lui impose aucune contrainte, même pas celle de ses études. La vie de Cécile ne semble être que futilités.

Casting : acteurs principauxBonjour tristesse

Casting complet du film Bonjour tristesse
Match des critiques
les meilleurs avis
Bonjour tristesse
VS
Egoïsme assassin

N'ayant pas lu le court roman de Françoise Sagan dont il est adapté, je ne pourrais faire d'étude comparative poussée et me contenterai d'un avis sur le film d'Otto Preminger. Le film démarre sur une soirée qui commence. En noir et blanc. Une jeune fille se prépare à sortir en ville avec son père. David Niven, dandy sur le retour très classe a une relation fusionnelle avec sa fille incarnée avec grâce par Jean Seberg. On assiste à une vie de futilités, sans contraintes, amusements légers et...

12 4
Critique de Bonjour tristesse par Maqroll

En adaptant le best-seller de Françoise Sagan qui fut le symbole de toute une génération d’après-guerre, Otto Preminger n’a pas fait preuve de beaucoup d’inspiration. Il nous sert en effet un produit totalement aseptisé et pratiquement sans aucune valeur cinématographique. Sur un scénario apparemment très fidèle au roman (que je n’ai pas lu), on assiste à une succession de scènes qui font irrésistiblement penser à celles que l’on voit dans les romans-photos. L’idée de filmer le présent en noir... Lire la critique de Bonjour tristesse

1

PostsBonjour tristesse

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (18)
Bonjour tristesse
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Bonjour tristesse par Spendius

Avant tout, notons qu'il est étrange qu'un roman qui a rencontré un tel succès et un tel retentissement, n'ait jamais connu qu'une seule et unique adaptation. Mais quelle adaptation. Certes, le film n'est pas sans défaut et souffre par exemple (légèrement) du poids de l'écrit (ces longs monologues intérieurs de Jean Seberg en guise de narration un peu lourde, souci régulier des adaptations).... Lire la critique de Bonjour tristesse

7
Avatar Spendius
8
Spendius ·
Un été brûlant.

Si Otto Preminger restitue admirablement toute la dimension érotique et solaire de la côte d’Azur, le vrai sex-appeal de Bonjour tristesse, celle qui illumine chacun des plans dans lesquels elle se trouve, c’est Jean Seberg. Actrice irrémédiablement associée à La nouvelle vague, Belmondo et Godard, qui lui offrira – peu de temps après Bonjour tristesse – le rôle de Patricia, cette étudiante... Lire la critique de Bonjour tristesse

2
Avatar JanosValuska
7
JanosValuska ·
Découverte
Critique de Bonjour tristesse par J. Z. D.

David Niven est quand même très chic en maillot de bain en vieux play boy qui a encore un peu la classe. Et Jean Seberg est quand même toute belle en gamine de dix sept ans toute follette. Mais bon, c'est inspiré d'un roman qui frôle la nouvelle à la vue de son épaisseur, et la carte postale à la lecture de son contenu, c'est là que le bât blesse. Lire l'avis à propos de Bonjour tristesse

12 5
Avatar J. Z. D.
7
J. Z. D. ·
Complexe d'Electre.

Adapté du livre de Françoise Sagan. Histoire d'une jeune fille et de son père en vacances sur la côte d'azur. Et puis... une troisième personne arrive et fait éclater tout l'équilibre de complicité et de bonheur du duo frivole. Une femme, froide, guindée, que le père coureur de jupons et de plaisir demande en mariage. Le film est assez inégal et superficiel. On a l'impression que Cécile agit... Lire l'avis à propos de Bonjour tristesse

6
Avatar Queenie
5
Queenie ·
Critique de Bonjour tristesse par Eric31

Bonjour tristesse est un film américain produit et réalisé par Otto Preminger, écrit par Arthur Laurents d'après le roman Français de Françoise Sagan (publié en 1954) qui met en scène, après un superbe générique créé par Saul Bass, Cécile une jeune femme de 17 ans (jouée par la lumineuse Jean Seberg) qui pendant que son père (joué par le toujours classieux David Niven) avec sa nouvelle... Lire la critique de Bonjour tristesse

2
Avatar Eric31
8
Eric31 ·
Toutes les critiques du film Bonjour tristesse (18)
Vous pourriez également aimer...