L’entraînement est utile, mais rien ne remplace jamais l’expérience.

Avis sur Bons Baisers de Russie

Avatar LeTigre
Critique publiée par le

Suite au succès phénoménal de la production James Bond contre Dr No, le réalisateur Terence Young passe de nouveau derrière la caméra pour produire une nouvelle mission du légendaire et cynique agent secret britannique James Bond. Pour cette seconde aventure du téméraire espion, l'artiste ne se contente pas d'appliquer les mêmes bases essentielles d'un bon film d'espionnage. Il peaufine justement ce genre en faisant ce qu'il n'a pas fait dans le premier, c'est-à-dire plus d'action et moins de scènes de dialogues.

En effet, le sujet est plus sérieux car cette suite met beaucoup plus en avant l'organisation SPECTRE, bien décidée à éliminer une bonne fois pour toute le professionnel qui peut être considéré comme une épine sous le pied pour eux. Toute la production est une organisation minutieuse d'un réseau de terroristes mettant les moyens nécessaires pour mettre hors d'état de nuire leur pire ennemi. Avec ce genre de contexte, il est donc normal de sentir plus d'hostilité et de menace et d'assister à pas mal de scènes mouvementées.

Personnellement, je n'ai rien contre cette stratégie scénaristique mais je trouve que c'est beaucoup trop ambitieux pour un second épisode d'une franchise. C'est du genre à prendre le risque de mettre tout le paquet et de ne pas pouvoir faire quelque-chose de mieux pour la suite, j'espère me tromper sur ce point. Cela dit, le scénario est très bon du début jusqu'à la fin. Il a l'avantage de mettre en exposition un James Bond plus défini et plus intéressant que celui du premier.

Comme dans le précédent volet, Sean Connery arbore avec excellence l'allure d'un gentleman à l'image d'un tueur à gages sombre et le fait avec beaucoup d'élégance et de sobriété. Avec lui dans le casting, on note des présences honorables dont un Bernard Lee et Desmond Llewelyn dans des rôles intéressants de personnel du MI6, y compris pour ce qui fait partie de l'organisation SPECTRE, en particulier un convaincant Robert Shaw dans la peau d'un tueur précis et méthodique. Ce dernier partage avec Sean Connery une des plus incroyables scènes de combat rarement vues dans le cinéma et certainement pas évidente à la tourner.

Elle a demandé de positions judicieuses pour les petites caméras installées dans l’espace, trois semaines de tournage et sans aucun doute un bon savoir-faire puisqu'il se déroule dans un wagon. C'est un des éléments les plus réussis de la production et on peut en trouver plein de bonnes trouvailles comme l'utilisation de certains gadgets et des situations assez inattendues comme le combat féroce entre les deux gitanes. J'ajoute également le fait de pouvoir retrouver ce qui a été judicieux dans le premier film, à savoir une qualité de montage exemplaire, un sens du spectacle saisissant, un post-générique frappant et de l'action à gogo bien tournée.

C'est pratiquement un sans faute, cet épisode dépasse toutes mes attentes. La seule déception que j'ai pu malheureusement observer est l'image d'une James Bond Girl trop potiche et loin d'être aussi captivante qu'Ursula Andress l'était dans le premier. Ce second épisode signe un bon démarrage pour une franchise qui va certainement prendre de plus en plus d'ampleur au fil du temps. 8/10

Elle avait du piquant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 584 fois
26 apprécient · 1 n'apprécie pas

LeTigre a ajouté ce film à 9 listes Bons Baisers de Russie

Autres actions de LeTigre Bons Baisers de Russie