Un tueur, des nanas et des bagnoles...

Avis sur Boulevard de la mort

Avatar LuluCiné
Critique publiée par le

Le terme Grindhouse est utilisé aux États-Unis pour désigner les cinémas de quartier diffusant deux films d'exploitation à la suite, traitant de sexe, de violence ou d'autres thèmes extrêmes. Tarantino avec son pote Robert Rodriguez vont s'en donner à cœur joie pour faire revivre cette époque complétement déjantée du film à grain.
Avec Boulevard de la mort c'est surtout beaucoup de jolies filles en perspective, lookées seventies et qui blablatent pratiquement sur toute la longueur du film. Tarantino installe un rythme que beaucoup ont du décrier, mais c'est pour mieux surprendre le spectateur qui ne s'attendait plus à ce que le film démarre. Les stars du film arrivent plus tardivement mais une fois qu'elles déboulent les voitures lancent la montée de l'adrénaline. Le premier round des bagnoles est assez surprenant et Tarantino se fera un plaisir de vous la décortiquer. On attend avec impatience le deuxième round. La course-poursuite est lancée. Le tout sur une musique en accord avec la mise en scène très série B, et une cascade à vous faire frissonner.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 258 fois
1 apprécie

Autres actions de LuluCiné Boulevard de la mort