Critiques de Boulevard du crépuscule

blacktide
9
blacktide

Les feux de la rampe

Sunset Boulevard est un monde à part, un monde où les rêves se brisent aussitôt qu’ils se concrétisent, un monde d’apparences transposant l’usine à gloire fantasmée en Gouffre aux chimères enténébré...

Lire la critique

il y a 6 ans

Docteur_Jivago
10

Le crépuscule Hollywoodien

C'est en 1950 que Billy Wilder met en scène Sunset Boulevard, nom tiré de la célèbre avenue de Los Angeles où l'on trouve les villas des stars hollywoodienne. Dès 1950, c'est pourtant un boulevard...

Lire la critique

il y a 8 ans

DjeeVanCleef
10
DjeeVanCleef

La voix de l'oubli

Juste pour dire... Le conte macabre de Billy Wilder exerce sur moi une fascination quasi masturbatoire. Il me tend, il m'habite, j'en suis tout secoué rien que d'y penser. Et quand je le vois, Dieu...

Lire la critique

il y a 5 ans

palouka
10
palouka

"Une femme pardonne tout, excepté qu'on ne veuille pas d'elle"

Joe Gillis, scénariste raté aux abois, atterrit chez Norma Desmond, alors qu'il est poursuivi par des créanciers. Lorsqu'il pénètre pour la première fois dans la demeure de celle-ci, il songe au...

Lire la critique

il y a 11 ans

SanFelice
10
SanFelice

Le sommet de son art

D'habitude, Hollywood n'est pas très tendre avec elle-même. Ca donne des films parfois drôle, souvent dramatique. Mais aucun n'atteint l'intensité dramatique, la violence, l'impressionnante qualité...

Lire la critique

il y a 11 ans

pphf
8
pphf

Le boulevard du temps qui passe

Dans le vieux parc solitaire et glacé Deux formes ont tout à l’heure passé. Leurs yeux sont morts et leurs lèvres sont molles Et l’on entend à peine leur parole. Dans le vieux parc solitaire et...

Lire la critique

il y a 8 ans

Sergent_Pepper
8

Muse : your illusion.

Puisque le film noir est une production purement hollywoodienne, il semble logique, voire légitime, de le voir un jour prendre sa propre industrie pour sujet. Après s’être frotté au genre dans les...

Lire la critique

il y a 4 ans

Vincent_Ruozzi
9

Gloire passée, beauté fanée

Joe Gillis, un petit scribouillard d'Hollywood, ne parvient plus à vendre ses scripts. Endetté, il se retrouve poursuivit par des huissiers qui voient dans sa voiture une possible créance. Joe...

Lire la critique

il y a 6 ans

Hypérion
8
Hypérion

Le mythe de la misonéiste des projecteurs

C'est presque cocasse de voir que, déjà dans les années cinquante, Hollywood contemplait son passé avec nostalgie. Avec cette histoire d'antique gloire du muet recluse, attirant dans sa toile un...

Lire la critique

il y a 8 ans

Nick_Cortex
10
Nick_Cortex

La chute d'une étoile

Boulevard du crépuscule, c'est une rencontre entre elle et lui. Lui, c'est Joe Gillis (William Holden), un scénariste raté et criblé de dettes qui s'est vu refuser son dernier scénario par la...

Lire la critique

il y a 6 ans