Affiche Boyhood

Critiques de Boyhood

Film de (2014)

It's hard to make the good things last

Avoir bientôt 19 ans, et voir Boyhood, c'est un peu voir sa vie. Tout commence par cette chanson que t'as un peu renié avec le temps mais qui est toujours dans les 25 plus écoutés de l'itunes de l'ordinateur familial, et que t'as appris à la guitare plus tard, parce que c'était chouette la période où tu étais un gamin trop torturé par les émotions. Alors ton cœur se serre ; et, petit à petit, on... Lire l'avis à propos de Boyhood

61 14
Avatar Flagblues
9
Flagblues ·

Les Choses de la Vie

C'est un fascinant et intriguant projet que Richard Linklater propose avec Boyhood où, durant douze années, il va mettre en scène ses comédiens pour raconter l'enfance puis l’adolescence d'un jeune garçon élevé par des parents divorcés. Proposant une longue chronique familiale, le réalisateur de Before Sunset va donc passer toutes ces années à retrouver les... Lire la critique de Boyhood

22 5
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Le Temps est assassin et emporte avec lui les rires des enfants.

Grandiose ! Sûrement le film le plus accompli de Richard Linklater. Toujours là, le gars, depuis Before Sunrise, toujours à filmer des gens comme ça qui grandissent, qui connaissent l'amour, qui rompent, qui vivent leur vie quoi. On peut dire ce que l'on veut sur Linklater, il reste l'un des cinéastes américains contemporains qui savent le mieux donner la température d'une époque, et d'une... Lire la critique de Boyhood

28 3
Avatar Nwazayte
9
Nwazayte ·

Conformisme bourgeois et métaphysique du nombril

Boyhood est un film horripilant comme seul Richard Linklater sait en réaliser. La première heure fait presque illusion. Boyhood s’annonce être un beau téléfilm sur un « combat de femme » : vous savez, ces petits drames qu’M6 diffusait tout au long des années deux mille en début d’après-midi, nous racontant toujours la même histoire, celle d’une mère victime de la domination masculine et de son... Lire l'avis à propos de Boyhood

142 28
Avatar gallu
3
gallu ·

Le temps défile.

On sait que le sujet de prédilection de Richard Linklater est le temps qui passe, comme l'atteste sa trilogie Before ou Everybody wants some. Mais là, il a atteint un sommet avec Boyhood, qui raconte, de 6 à 18 ans, la vie d'un garçon devenant ado, puis jeune adulte. Le tournage s'étant fait durant 12 ans, quelques jours par-ci par-là, pour un film aussi formidable que la vie. Tout le... Lire l'avis à propos de Boyhood

4
Avatar Boubakar
8
Boubakar ·

What's the point ?

Ce projet un peu fou de Linklater, de filmer les mêmes acteurs sur une durée de douze années aurait pu donner lieu à un très grand film. D'autant plus que son histoire se voulait celle de l'enfance puis de l'adolescence d'un jeune garçon. Les possibilités étaient infinies. Malheureusement, Linklater a choisi d'écrire un scénario sans originalité, narrant la vie d'une famille américaine de base à... Lire l'avis à propos de Boyhood

24 5
Avatar Before-Sunrise
6
Before-Sunrise ·

Qu'est-ce que le temps passe vite !!!

Filmer 12 ans de la vie d'une famille par le regard du jeune garçon de cette dernière pendant réellement 12 ans, de l'inédit total pour un film de fiction, une sacrée audace de la part du réalisateur Richard Linklater et énormément de confiance et de dévouement de la part des acteurs... Le résultat, la sensation, identique à celle de la vraie vie, qu'on voit pas le... Lire l'avis à propos de Boyhood

7 1
Avatar Plume231
7
Plume231 ·

Critique de Boyhood par ikeeB

Il est des films que l'on n'attend pas et qui sont de merveilleuses surprises et d'autres que l'on attend impatiemment et qui vous déçoivent. Fort heureusement cet opus de Linklater n'appartient à aucune de ces catégories. Même si on connait la trame par cœur, le film arrive à vous surprendre, à emballer le spectateur dans cette histoire où il ne se passe rien. Ici, ne vous attendez pas à des... Lire la critique de Boyhood

21
Avatar ikeeB
10
ikeeB ·

Documenteur

12 ans ont été nécessaire pour la conclusion du projet « Boyhood », projet qui n’a lieu d’être que par ce nombre d’années. Dans 12 ans, on n’en parlera plus. Dans 12 jours, je l’aurai oublié. Dans 12 heures, je n’y penserai plus. Rapidement, le concept est presque anéanti. Les premières années que l’on suit du personnage s’enchaînent étrangement et rapidement. Elles n’ont lieu d’être que pour... Lire la critique de Boyhood

25 17
Avatar TheBadBreaker
5
TheBadBreaker ·

Toujours maintenant

Les dernières répliques du film, celles qui vous trottent dans la tête après l'avoir vu, celles qui vous laissent tout étourdi quelques heures durant, c'est l'une d'elles qui donne son titre à ma critique. Je commence par la fin donc, non pas parce que cette scène pourrait résumer l'intégralité du film, mais c'est qu'il s'agit plutôt d'une épiphanie pour le spectateur, au sens joycien du terme :... Lire la critique de Boyhood

15 1
Avatar Marthe_S
8
Marthe_S ·