Affiche Boyhood

Critiques de Boyhood

Film de (2014)

BoyWood

Critique stressante pour moi, car j'ai envie d'en faire une bien complète et assez longue, j'ai tellement adoré ce film que je veux le faire ressentir à travers cette critique, mais vais-je réussir ce défi ? Rendez-vous plus bas pour découvrir le résultat. Boyhood, qui signifie enfance, j'ai du demander a une étrangère pour le savoir alors que j'aurais pu simplement aller sur google, je... Lire l'avis à propos de Boyhood

11 10
Avatar мс³
10
мс³ ·

Un peu, mais pas assez

On pouvait redouter le film indé jouant à fond la carte de son concept sensationnaliste pour mieux dissimuler sa vacuité. On se retrouve finalement avec un film humble, doux, simple, mais pas exempt de facilités, un objet sensible, léger et attachant, mais dépourvu de la moindre aspérité. La réussite la plus incontestable de Boyhood tient dans cette idée de cinéma remarquable qui consiste à... Lire la critique de Boyhood

8 6
Avatar CableHogue
6
CableHogue ·

Vil coyote qui fait tourner l'aiguille

Quel bel aboutissement d’un projet très fou livre Linklater avec Boyhood, une balade constituée de fragments de vie capturés sans artifice, sinon celui de l’écriture, pour condenser dans un récit initiatique somme toute classique 12 années de prises de vue, avec un déterminisme et une patience qui forcent le respect. Le résultat à l’écran pourrait faire l’effet d’un plat sans consistance,... Lire l'avis à propos de Boyhood

9 5
Avatar oso
7
oso ·

Le Regard d'Ellar Coltrane.

Ce film a tout de l'expérience, et nous plongeons avec bonheur dans son ambition, suivre le parcours initiatique d'un enfant de six ans, Mason Jr, jusqu à l'orée de l' âge adulte, quand tout est ouvert devant vous, que cela vous fait peur et vous donne le vertige. La simplicité implacable du dispositif, ne jouant que sur le temps et sur l'observation des personnages, confère à ce film l'... Lire la critique de Boyhood

8 4
Avatar PhyleasFogg
9
PhyleasFogg ·

Une expérience.

Le plot est dans le titre. Mason vit avec sa mère et sa sœur. Leur situation n'est pas géniale. On cherche le père. On suit alors des enfants ballotés par leur mère, ou plutôt ce qu'elle fait pour eux, jusqu'à ce qu'ils aient leur bac. Mais le réalisateur se place dans les baskets du petit garçon. Ainsi apparaissent -facilement- les sentiments d'un enfant: l'accent est mis sur la manière dont... Lire la critique de Boyhood

6 3
Avatar Camille_H
7
Camille_H ·

Au temps chic

Le temps est fascinant. D'autant plus face au constat de l'évolution qu'il rythme tout en restant constant. C'est souvent dans ces histoires de vie simples et riches à la fois que le 7eme art est le plus généreux et sincère dans les sentiments. Pour autant c'est extrêmement rare que le cinéma retranscrive franchement l'attachement au fil du temps. En cela "Boyhood" est une double réussite, récit... Lire la critique de Boyhood

6
Avatar adamkesher01
8
adamkesher01 ·

12 ans de tournage pour ça ? HAHAHA

on dirait un spot publicitaire bienveillant sur les vertus de la famille. ou une longue série américaine racontant la vie d'un garçon toujours à deux d'tension, tellement lent qu'on a envie de lui botter le cul pendant les 3/4 du films. y'a jamais aucun moment magique, tout est plat, linéaire, comme si l'enfance, l'adolescence et le passage à l'âge adulte ressemblait à une longue virée sur une... Lire l'avis à propos de Boyhood

9 1
Avatar MC_Sauteuse
3
MC_Sauteuse ·

Lissage traître

Richard Linklater a vu gros, très gros. Un tel projet nécessite un travail d'acharné, une organisation logistique des plus strictes, des ambitions débordantes. Rappelons-le en quelques mots : filmer par intermittence une troupe d'acteurs sur une période de douze ans pour raconter l'enfance puis l'adolescence d'un jeune garçon élevé par ses parents divorcés. De quoi raconter bon nombre... Lire la critique de Boyhood

9 9
Avatar langpier
6
langpier ·

Aurons nous un Boyhood 2 en 2026 ?

Richard Linklater a voulu faire un film tout au long de douze ans et qui suit la croissance d'un enfant, Ellar Coltrane. depuis son enfance, marquée par le divorce de ses pères (et de ces autres divorces) jusqu'à l'abandon de sa maison pour aller à l'université. Un travail qui devait, inévitablement, se soumettre aux possibles modifications que le temps effectuerait sur les membres de... Lire la critique de Boyhood

7
Avatar JaviFou08
8
JaviFou08 ·

Ode à la famille

Critique n°50 Pour fêter ce nombre rond, un petit roman fleuve. « Boyhood » est l’œuvre majeure du réalisateur Richard Linklater, un américain qui s’est distingué dans le cinéma indépendant et qui a souvent proposé des idées novatrices, ou, à tout le moins originales, durant sa carrière. Sa filmographie variée touche à plusieurs genres, de... Lire la critique de Boyhood

4
Avatar Aramis
9
Aramis ·