Affiche Boyhood

Critiques de Boyhood

Film de (2014)

Que deviendra-t-il ?

Sacrée gageure quand même que de filer le portrait d'un jeune Américain de ses 6 ans jusqu'à l'âge adulte en utilisant les mêmes acteurs - le fils, la sœur, la mère et le père - pour un tournage étalé sur 10 années. On appréhende dès lors le film avec un double regard. Celui, classique, du cinéphile armé de ses codes, de sa sensibilité et de ses exigences. Et un second regard qui s'attache... Lire la critique de Boyhood

4 4
Avatar Théloma
8
Théloma ·

Critique de Boyhood par SCVSLR

Si il y a bien un film que j'attendais avec impatience, c'était celui-ci. Il avait tout pour réussir, un projet qui ne court pas les rues, j'ai pourtant été déçue et sceptique. Je regrette un point de vue un peu trop subjectif vis-à-vis des personnages, on les voit trop de l'extérieur, et même si l'on devine leurs émotions, elles sont rarement exprimées clairement, comme si les personnages... Lire la critique de Boyhood

4
Avatar SCVSLR
8
SCVSLR ·

Critique de Boyhood par P_Fti

Un très bon concept de base qui m'a tout de suite intrigué, mais je dois dire que le film en lui-même m'a laissé perplexe en sortant. Je venais de vivre 12 ans avec eux, mais pourquoi ? Le film est long et finalement l'intrigue aurait tout aussi bien pu se passer de prendre les mêmes acteurs pendant 12 ans. Pourquoi un tel challenge pour faire un film si habituel, si proche de ce qu'on peut déjà... Lire l'avis à propos de Boyhood

8
Avatar P_Fti
5
P_Fti ·

La vie est un long fleuve tranquille

Je sors du cinéma. J'étais très curieuse de voir ce film, ayant un concept aussi original. Je n'en suis pas déçu, loin de là. Pour ma part, je ne me suis pas du tout ennuyée pendant ces 2h45. Le film est fluide, les scènes apportent toutes un petit quelque chose à l'histoire. Ce qui est incroyable, c'est de se dire que l'on reste tout ce temps avec ces mêmes acteurs, acteurs qui... Lire la critique de Boyhood

9
Avatar ADDelphine
8
ADDelphine ·

Le pet le plus long du monde !

Imaginez un pet que vous enfermeriez dans une malle et que vous inhaleriez, douze ans durant, par petite bouffée, chaque année. C'est le défi que relève brillament Boyhood et même si sur la fin, on ne peut s'empêcher de lui trouver un gout de réchauffé, on se doit de s'incliner devant la performance. Au fil du temps, il est certain qu'une flatulence bien fraiche perd de son... Lire la critique de Boyhood

6 3
Avatar HenriQuatre
6
HenriQuatre ·

Chef-d'oeuvre.

Plus qu'un concept, Linklater filme la vie, le temps qui passe. Et c'est prodigieux. Le film vous prend à la gorge, parce qu'il capte cette chose, cet infime chose, essentiel au cinéma, qu'est la justesse. C'est un film marquant, tant par sa vision, son format, son accomplissement formelle, ses acteurs, et son concept. C'est un must. Et un des films les plus impressionnants de la, déjà toute... Lire l'avis à propos de Boyhood

4
Avatar Philippe Machado
10
Philippe Machado ·

Family of the year.

Ce n'est pas ma came les films sans scénario. Les films qui ne font que décrire quelque chose sans avoir de réelle finalité. Mais qu'est-ce qu'on peut faire quand ça touche sa propre génération. Les seuls éléments "objectifs" que je pourrais ressortir du film sont le casting (parfait et là sur douze années), la photographie splendide malgré une réalisation un peu académique globalement (le film... Lire l'avis à propos de Boyhood

5
Avatar seblecaribou
10
seblecaribou ·

Le chef-d'oeuvre de Linklater ?

Boyhood, c’est d’abord un projet fou. Avec un tournage qui s’est étalé sur 12 ans. Douze années durant lesquelles le réalisateur a filmé ses jeunes acteurs mais aussi le couple vedette Patricia Arquette/Ethan Hawke. Tous les ans, l’équipe se retrouvait ainsi pour tourner quelques scènes, pour un total, seulement, de 39 jours de tournage. De ce film-fleuve (2h45, mais pouvait-il en être autrement ?... Lire la critique de Boyhood

5
Avatar Christophe Butelet
8
Christophe Butelet ·

Critique de Boyhood par Prodigy

Sentiment très étrange : les situations sont déjà vues, le film empile les clichés (beaux-pères alcooliques, gamin forcément doué pour l'art...), les ficelles se voient à 10km (l'alcoolisme en question, notamment, ou le passage des années symbolisés par des tubes ou des événements exhibés sous le nez des spectateurs), mais on marche de bout en bout. La faute - ou plutôt grâce - à des personnages... Lire l'avis à propos de Boyhood

6
Avatar Prodigy
8
Prodigy ·

Let me go, I don't want to be your Yasujirô

Comme-qui-dirait un homologue américain de Michael Winterbottom, aussi attentionné que prolixe, Richard Linklater semble alterner les films "diversifiés" où on ne l'attend pas et "ses premières amours". Et le voilà après 12 ans de patience qui boucle enfin son projet de plus longue haleine, l'histoire d'un petit garçon qui au terme du métrage ne sera plus si petit, et que tiens on n'a qu'à... Lire l'avis à propos de Boyhood

5
Avatar Mike Öpuvty
8
Mike Öpuvty ·