Affiche Boyhood

Critiques de Boyhood

Film de (2014)

Le film et le concept

"Boyhood", c'est avant tout une idée : filmer les mêmes acteurs pendant douze années afin de reconstituer l'enfance d'un jeune garçon, c'est un inédit dans l'histoire du cinéma. Le film s'avère juste, agréable, parfois touchant : on se réjouit d'y trouver des personnages crédibles, des situation savoureuses, et un portrait doux-amer de la société américaine des années 2000. Richard Linklater a... Lire l'avis à propos de Boyhood

4 3
Avatar Hadrien Mathoux
6
Hadrien Mathoux ·

Laissons-nous saisir par l'instant

Boyhood est d’abord un éclair de génie : filmer les mêmes personnages pendant 12 ans. Mais c’est ensuite une idée forte, incarnée dans un long métrage profondément humain et touchant, soit celle d’un enfant qui définit son identité et devient un homme. Le film de Richard Linklater est l’un des meilleurs de 2014 et même des dernières années, un Ours d’argent de la réalisation, au Festival de... Lire l'avis à propos de Boyhood

4
Avatar Lobzl
10
Lobzl ·

Les instants qui nous saisissent.

Le concept, inédit au cinéma, laisse difficilement indifférent : Richard Linklater (réalisateur de la trilogie des Before) a filmé sur douze ans les mêmes acteurs en centrant son histoire sur le personnage de Mason, 6 ans au début du film et 18 donc (vous aviez fait le calcul vous même) à la fin. A une ère où les séries ont pris le pas sur le cinéma, un tel dispositif qui permet à la fiction... Lire la critique de Boyhood

5
Avatar Shivonne
9
Shivonne ·

J'ai couru comme dans un rêve

Mon enfance c'est ma vie. Elle est passée, finie, terminée et je pourrai en pleurer tous les jours. C'est passé comme un rêve. Comme la plus belle de toutes les nuits. Alors évidemment ce film me fait un effet particulier. Pas parce que c'est magnifique, porté par des grands acteurs charismatiques (...) mais parce que ce film retranscrit ce que j'ai toujours pensé de mon enfance: une suite... Lire la critique de Boyhood

3 1
Avatar Milan Boëhm
9
Milan Boëhm ·

Critique de Boyhood par Nico Rem

Comment parler de ce film ? Boyhood est plus qu'un film, c'est une capsule de vie, qui parle donc de plein de choses différentes. Regarder ce film a été une expérience très particulière, comme aucune autre que j'ai eu au cinéma. J'ai trouvé la 1ère partie chouette, et attendrissante. Puis j'ai eu du mal avec le milieu du film, Mason a 12-15 ans, et comme ma propre adolescence, c'est... Lire la critique de Boyhood

2
Avatar Nico Rem
8
Nico Rem ·

A la recherche du temps qui passe

Douze années de tournage et 2h45 de film qui passent étonnamment vite: Richard Linklater semble avoir tenu la gageure de nous faire adhérer à un projet qui repose presque entièrement sur son dispositif. Comme on pouvait s'y attendre, c'est le vieillissement des acteurs à l'écran qui touche le plus, non seulement celui du jeune Mason, qu'on suit de ses six ans à son départ pour l'université,... Lire l'avis à propos de Boyhood

3
Avatar H. Mattias
7
H. Mattias ·

Critique de Boyhood par LuluCiné

L'audace du film crée forcément l'attente au niveau des spectateurs, prendre le temps de filmer sur douze ans la vie d'une famille n'est pas courant au cinéma. Le temps est finalement la clé de voûte du film et caractérise parfaitement ce qu'est la vie ; d'autant plus que le film passe outre d'un point de vue financier pour pouvoir pleinement assumer ce choix des mêmes acteurs sur douze ans,... Lire l'avis à propos de Boyhood

3
Avatar LuluCiné
7
LuluCiné ·

Être & Temps

Filmer le temps En 1995, Richard Linklater signait une romance atypique avec «Before Sunrise». Mettant en scène un coup de foudre entre deux jeunes adultes, Céline, une étudiante française (Julie Delpy) et Jesse, un baroudeur américain (Ethan Hawke), le quatrième film de Linklater accordait déjà une importance toute particulière à la temporalité. En effet, au moment où ils se rencontrent, les... Lire la critique de Boyhood

1
Avatar Film Exposure
9
Film Exposure ·

American Mollesse

Je n'aime pas Linklater et ce n'est pas avec ce film que je vais l'aimer. C'est le genre de film gentillet qui a le don de m'énerver. Je suis allé le voir car les cahiers avaient aimé et disaient que le concept n'était la seule chose intéressante du film. Pour ma part je ne trouve même pas le concept intéressant. Enfin, ça fait bien pour avoir une vague de hype auprès des bobos dépressifs, mais... Lire la critique de Boyhood

9 1
Avatar Moizi
5
Moizi ·

Comment se compliquer la vie...

Quand j'étais à la fac et qu'on m'obliger à faire programmes informatiques, je me la jouais grave! Je me tapais trois mille lignes de code, et à la fin j'avais un programme qui marchait du feu de dieu (contrairement aux autres boulets avec qui j'étais). Sauf que à la fin du semestre le prof' me disait "c'est bien mais regarde". Et il me refaisait le même programme en trois lignes... Bref j'étais... Lire la critique de Boyhood

8
Avatar R-bert
1
R-bert ·