La version fantasmé d'un enfant "directed by" des parents

Avis sur Boyhood

Avatar Pétuvia Hache
Critique publiée par le

Le concept s’annonçait vraiment génial : filmer la vie d'un jeune américain, le petit Masson, de ses 6 ans jusqu'à ses 18 ans.

Génial?En théorie oui, mais en pratique non!.. Parce que ce jeune américain qu'on suit pendant plus de 2H00 est une moule, un enfant aseptisé, amorphe, gentil, intelligent mais pas trop, jamais une remarque ou un geste déplacé. Il aide sa mère dans ses tâches quotidiennes. Et au bout d'une heure, tu te dis Non c'est pas possible. Tu as envie de claquer la tête du petit Masson et de lui plonger la tête dans les WC.

Je défie quiconque se retrouve dans le portait de ce petit gars. Alors certes, le film retrace de nombreux moments difficiles dans sa vie, l’alcoolisme du beau papa, le divorce etc. mais le petit bonhomme reste totalement imperméable à tout ça. Pas de crises d'adolescents, pas de gestes ou de mots déplacés. Il reste et demeure un gentil bon gars.

Mais bon sang! On a l'impression de suivre un épisode Spin-off de "7 à la maison". Je sais pas, je m'attendais à voir le petit Masson mettre des pétards dans la boîte aux lettres de ses voisins ou profiter de son avantage physique pour frapper sa petite sœur! Mais non rien de tout ça! Pas de crise d'ado, pas de rivalité frère-soeur, pas de drogue, pas de violence. Bref, ce film est la version fantasmée d'un enfant réalisée par des parents. Je vous invite plutôt à visionner deux précédents films du même réalisateur Before Sunset et Before Sunsrise reprenant cette thématique du temps qui passe mais avec bien plus de subtilité et d'émotions.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 334 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Pétuvia Hache Boyhood