👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Sentiment très étrange : les situations sont déjà vues, le film empile les clichés (beaux-pères alcooliques, gamin forcément doué pour l'art...), les ficelles se voient à 10km (l'alcoolisme en question, notamment, ou le passage des années symbolisés par des tubes ou des événements exhibés sous le nez des spectateurs), mais on marche de bout en bout. La faute - ou plutôt grâce - à des personnages extrêmement attachants et fort bien joués, qui parviennent à s'affranchir du concept éculé du film parcours initiatique pour devenir de vraies et parfaites incarnations d'êtres de chair et d'émotions. Le fait que Linklater ait filmé tout ça sur 20 ans est évidemment le principal moteur de cette réussite, mais c'est surtout grâce à ses acteurs que Boyhood fait sens au final. Sans chichis, sans effets de manche, sans prétention.

Bref, malgré ses faux airs de série télé raccourcie, et en dépit de quelques maladresses, un film qui ne peut que susciter l'empathie. En tout cas, si on me pardonne à mon tour de donner dans le cliché, rarement l'expression "tranche de vie" aura été aussi méritée.
Prodigy
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les meilleurs films de 2014 et 2015 : les films vus (et revus)

il y a 7 ans

6 j'aime

Boyhood
Sergent_Pepper
7
Boyhood

Un rêve : l’histoire du temps.

Boyhood fait partie de ces films à concept qui prennent un risque majeur : se faire écraser par lui en s’effaçant derrière cette seule originalité. Suivre pendant 12 ans les mêmes comédiens pour les...

Lire la critique

il y a 7 ans

90 j'aime

9

Boyhood
Rawi
7
Boyhood

12 years a child

En préambule, je voudrais pousser un coup de gueule ! Depuis le temps que j'attends ce film, je n'étais plus à une quinzaine près mais ayant l'opportunité de le voir en avant première, je me rends...

Lire la critique

il y a 8 ans

88 j'aime

39

Boyhood
guyness
7
Boyhood

Une vie de mots, passants

Quand on lance un film expérimental de 2h46 avec une pointe d’appréhension, l’entendre s’ouvrir sur du Coldplay fait soudain redouter le pire. Faut dire que j’arrivais sur un territoire d’autant plus...

Lire la critique

il y a 7 ans

81 j'aime

17

Stranger Things
Prodigy
5

I've seen better things

Et pourtant, elle avait tout pour me plaire, cette série, avec sa gueule d'hommage ambulant au cinéma des années 80, de la typo du titre (typique) à l'ambiance groupe de gamins post...

Lire la critique

il y a 6 ans

180 j'aime

17

Le Prestige
Prodigy
8
Le Prestige

Critique de Le Prestige par Prodigy

Un de ces films pour lequel on se dit "mouibofmouais" avant d'enfourner la galette dans son lecteur glouton, et qui met une gentille petite gifle d'autant plus résonnante qu'on ne s'y attendait pas...

Lire la critique

il y a 12 ans

174 j'aime

13

Prometheus
Prodigy
4
Prometheus

Critique de Prometheus par Prodigy

Bon, faisons court, mais bref. Passons sur la déception de ne pas voir un "vrai" Alien mais un film aux liens très ténus. Soit. Passons sur la joie de voir un film de SF "adulte", en tout cas qui...

Lire la critique

il y a 10 ans

166 j'aime

12