👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Avant d'être allé au bout de sa folie génialissime avec La Passion du Christ et Apocalypto, Gibson avait signé cette oeuvre...

On m'a dit "C'est pas si mal" ou encore "Bof, c'est longuet...mérite pas ses oscars", la note de presse de Allociné était de 2.6/5, je me suis dis, tout de même pourquoi pas, j'ai décidé de regarder ce film que la grande majorité des gens estimaient moyen.
Quelle a été ma surprise lorsque je regardais pour la première fois ce film qui allait entrer dans mon panthéon des plus grandes œuvres cinématographiques que j'ai vu de ma vie !

Ce film n'a rien à envier à Danse avec les Loups ou Gladiator par exemple, ou d'autres congénères de divers genres, ces films de 3h ou plus, épiques, puissants, magistralement interprétés, car c'est le cas de cette oeuvre qui se permets de frôler la perfection cinématographique sur tous les détails.
Mel Gibson est incroyable, il porte sur ses épaules cette épopée guerrière avec brio, virtuosité et est à l'apogée de son charisme et de son talent, et il est épaulé par des seconds rôles puissants donnant vie à cette authentique lutte contre la tyrannie, Brendan Gleeson,Sophie Marceau, Catherine McCormack, Patrick McGoohan et d'autres, et même le moindre détail du casting, comme la présence de Tommy Flanagan (qui n'a pas encore la notoriété des Sons of Anarchy) et la courte apparition de Brian Cox, renforce cette sensation qui se fait rare actuellement au sein du cinéma et qui symbolise "le casting parfait".
Les scènes de batailles sont d'une orchestration parfaite, de la sueur, du courage, du sang, des larmes, le rythme et épique, haletant, les images magnifiques, chaque disparition d'un personnage prend un sens dramatique tellement fort et rend cette oeuvre encore plus authentique, et ce film ne fait pas que narrer une histoire comme le font la grande majorité des œuvres cinématographiques, il la rends vivante, lui donne un sens, une portée.
Sens et authenticité renforcés par cette fin... Une fin grandiose,

où William Wallace, le personnage interprété par Mel Gibson, se fera pendre, écarteler, torturer pour avoir défendu sa cause jusqu'au bout, celle de la liberté du peuple écossais.


Et comment critiquer ce film sans faire un détour sur la magnifique bande originale signée James Horner, au zénith de son art, cette musique, de meilleure qualité que celle de Titanic par exemple, a le toupet, la force tellement rare au cinéma d'aujourd'hui de s’immiscer dans cette oeuvre jusqu'à transcender celle ci, et donner de légers frissons à certaines scènes, et un frisson incommensurable, voir des larmes à d'autres passages, par exemple la scène finale.

Ce film a la réputation d'être affreusement moyen, il passe pour un vulgaire film de batailles, avec simplement de la violence à la sauce Gibson. Pour ceux qui ont forgé cette réputation, sachez que Braveheart est un chef d'oeuvre du cinéma, l'un des plus beaux films du monde, tout simplement. C'est un drame, un biopic, un film de guerre, une romance, c'est une oeuvre intemporelle qui réunit tous les publics sous sa bannière et qui, grâce à des acteurs convaincants et superbes (qui ne sont pas uniquement là pour jouer un rôle, par pour donner un sens à l'histoire narrée ici), des citations mythiques et une BO d'une puissance sans égale, livre bien plus qu'une épopée grandiose, elle donne un message, la lutte contre l'oppression, la tyrannie, cette lutte qui nous définit en tant qu'individus, qui trouve ses sources depuis des millénaires, la lutte pour la liberté.

"Car ils peuvent nous ôter la vie, mais ils ne nous ôterons jamais NOTRE LIBERTE !"

il y a 4 ans

8 j'aime

1 commentaire

Braveheart
Eluria
9
Braveheart

Le romantisme à l'état pur

J'ai revu "Braveheart" récemment ; Je l'avais vu il y a très longtemps quand j'étais petite sans en retenir grand chose, mis à part l'impression que c'était un super film et quelques scènes...

Lire la critique

il y a 11 ans

49 j'aime

5

Braveheart
Kaciane_Allard
9
Braveheart

Coeur de héros

Citation Ils peuvent nous ôter la vie... Mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté. Citation Tel est l'adage de William Wallace, interprété magistralement par notre excellent Mel...

Lire la critique

il y a 4 ans

41 j'aime

29

Braveheart
JZD
7
Braveheart

Critique de Braveheart par J. Z. D.

Soyons honnête c'est mauvais ; il y a dès ce film l'essence même de la suite de l'oeuvre de Melou ; le Bien, les gentils écossais - avant Jésus ou les aztèques des champs - le Mal, les méchants...

Lire la critique

il y a 11 ans

40 j'aime

40

Surfing With the Alien
Lord-Rahl13
8

Qui a dit que la musique instrumentale n'était pas de la musique ?

En 1987, le hard rock et le metal sont en plein âge d’or et le monde glorifie la guitare électrique (comme le font actuellement les jeunes...mais avec Jul) , tels le prouvent deux mastodontes de puta...

Lire la critique

il y a 4 ans

5 j'aime

2

La Ligne rouge
Lord-Rahl13
9

Malick à son zénith...

Personnellement j'ai approché Terrence Malick à l'inverse de la plupart des gens. J'ai commencé par The Tree of Life, puis je me suis intéressé à son revirement expérimental avec Knight of Cups...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime

1

Animal Magnetism
Lord-Rahl13
8

Un album injustement méconnu...

Dans la discographie des Scorpions, il y a les bons albums, les très bons albums, les perles, et les (rares) mauvais albums, mais quoi qu’il en soit, le constat était toujours le même avec nos...

Lire la critique

il y a 4 ans

2 j'aime