Inspire. Expire.

Avis sur Breathe In

Avatar Khadidja Sid
Critique publiée par le

Les hommes et leur jeunesse.

Pour vivre, on a besoin de se sentir vivant. Se sentir vivant jusqu'à la moelle. L'age adulte, ça enterre les rêves, ça enterre la fougue. La passion aussi. Ça te dépossède de tout ce qui te donne envie de vivre. Et suffit d'un visage angélique, d'une jeunesse pure, d'un rêve ambulant, pour succomber à la vie. Pour ne plus s'enterrer dans les obligations.

Les hommes et leur jeunesse, voulant toujours la rattraper. Où sont passées les premières fois, les premiers émois, les premiers baisers ? Une fille arrive, et tout se ranime. De son art, elle donne un bout d’âme, dont il tombe amoureux. Le souffle court, la respiration rapide, la cage thoracique qui se soulève.

Des regards à peine soutenus, des mots à peine chuchotés, et un départ trop précipité. Et puis soudain, retour à la réalité. Retour aux responsabilités, à jouer l'adulte, alors qu'on est profondément jeune.

Puissante est la passion amoureuse, qui redonne vie même au mort. Elle devient comme un but, un objectif, une raison d’être. Puissante est cette passion qui nous dévore. Enlevant toute trace de fatigue, nous remplissant d'ivresse. A travers les siècles, les poètes ne tarissent pas de parler d'elle, en de termes élogieux. La rendant chaste, belle et si fougueuse.

Puissants sont ses yeux qui regardent le cœur et le déstabilise, en le faisant choir de son trône. Puissante est l'inspiration qui anime tout âme d'homme.

La passion est une bonne professeure, quand elle enseigne le sens de ce qui nous maintient en vie. Porter un œil neuf sur chaque instant que l'on vit, ça n'a pas de prix.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 290 fois
2 apprécient

Autres actions de Khadidja Sid Breathe In