Poussières d'une vie

Avis sur Brève rencontre

Avatar Luanana
Critique publiée par le

Il y a des chemins de fer, des gares, des plateformes. On y croise des gens. Pressés, arrogants, ou souriants de quitter le vacarme des roues incessant. Il y a là un couple qui s’embrasse avec pudeur, et de l’autre côté, des adolescents qui s’envoient des baisers. Des baisers qui s’envolent et se dissolvent dans la fumée polluante du train quittant la gare. Une vieille dame lit un journal sous le lampadaire qui éclaire d’une lueur froide et blanche. Elle se gratte une joue, celle-ci rougit. Ses yeux restent rivés sur cette phrase sans importance, contant qu’une voiture volée avait été retrouvée calcinée. Mais jamais elle ne s’apercevra du passage de ce couple rayonnant.

Si seulement elle avait levé les yeux, elle aurait pu s’apercevoir de l’aura qui entourait cet homme et cette femme. Bien qu’ils tentaient de le dissimuler aux yeux des autres, l’amour créait un halo perceptible autour de leur corps discrètement liés par leur bras. Si la vieille dame au journal avait seulement levé les yeux, elle aurait compris qu’il y a des amours qui construisent des forteresses, des amours qui protègent. L’amour, elle aurait pris conscience que l’amour comme celui-ci n’arrive qu’une fois dans une vie. Un amour indicible, créant un bonheur inégalable et un tourbillon d’émotions qui font éclore la vie dans les corps amoureux.

Mais la vieille dame, qui réajuste désormais son chapeau, n’aurait pas vu que ce couple se dissoudrait, comme ces baisers dans l’épaisse fumée, dans une semaine précisément. Dans une semaine, ils se quitteront. La mort comme horizon commun. Seulement la mort et le désespoir de n’avoir pas pu vivre l’amour d’une vie.

L’amour d’une vie, laissé pour tous deux, mort sur le quai d’une gare. Où tant d’autres se retrouvent et s’étreignent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 462 fois
30 apprécient

Luanana a ajouté ce film à 5 listes Brève rencontre

Autres actions de Luanana Brève rencontre