Sans crier gare

Avis sur Brève rencontre

Avatar Oxalide
Critique publiée par le

Un jour, entre deux trains, leurs chemins se croisent. Ils se revoient par hasard. Et puis à un moment, il y a ce petit je-ne-sais-quoi, ce presque-rien, l'émergence du désir si délicatement capturée par David Lean. Mais ces deux-là sont mariés et pour quelques instants de bonheur, il faudrait faire avec la culpabilité, la honte, le mensonge. Alors... C’est quelque peu suranné. Certes. Mais qu'importe. C'est so british et tellement romantique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Oxalide Brève rencontre