Comme quoi, on n'a pas besoin de Hugh Grant pour avoir un excellent film

Avis sur Bridget Jones Baby

Avatar Marion_Paquet
Critique publiée par le

Je suis du genre à ne pas faire confiance aux suites de films, et en repensant au mauvais Bridget Jones: l'Âge de Raison, j'avais peur, très peur.

Pour moi, le tout premier film est une petite perle. Le deuxième une petite horreur. Le troisième...une petite appréhension. En fait, ce film offre une conclusion beaucoup plus satisfaisante que l'Âge de Raison. Et pourtant, ça ne commence pas bien: on sait que Bridget et Mark ne sont plus ensemble (mon coeur saigne) et que le délicieux connard de patron joué par Hugh Grant n'apparaît pas dans le film. Et en fait, c'est pas plus mal. Le triangle amoureux Bridget-Mark-Hugh Grant (pardon, j'oublie toujours le nom de son personnage) a déjà été exploré de fond en comble dans les deux premiers films donc l'arrivée de Docteur Mamour de Grey's Anatomy apporte une toute nouvelle dynamique: cette fois, Bridget ne se retrouve pas entre un connard et un gentleman, non, elle se retrouve entre deux mecs vachement cool. Du coup comme Bridget, on passe une bonne partie du film à kiffer les deux hommes et c'est quand même plus intéressant parce qu'il ne faut pas se mentir, dans les autres films on se doute bien qu'elle ne va pas finir avec le personnage odieusement sexy de Hugh Grant, donc niveau suspens c'est pas trop ça.

Pas de Hugh Grant dans ce film donc, mais c'est pas grave parce que les nouveaux personnages sont tous au top. Emma Thompson joue la gynéco au caractère un peu grognon tellement parfaitement que la salle a ri à chacune de ses lignes délivrées avec un agacement délicieux. Un vrai régal. Doctor Mamour joue Jack, un personnage que je ne m'attendais pas à aimer parce qu'il est en compétition avec Mark, mais il se débrouille très bien et son humour un peu canaille offre un contraste parfois hilarant par rapport à Mark et son manque de spontanéité. Miranda, la collègue libérée de Bridget n'est pas assez utilisée à mon goût mais j'ai également savouré ses scènes. Et à côté de ça, on a les anciens amis de Bridget qui sont toujours là. Ils sont dorénavant tous parents et loin de s'être soudainement assagis, ils restent fidèles à eux-mêmes: ils jurent comme des charognes devant les enfants (qui apprennent donc à ponctuer leurs phrases de "fuck") et parlent de sexe devant eux...en utilisant un code parce que quand même, faut pas pousser. "Et donc il t'a laissé jouer avec sa...marionnette? Tante Bridget adooooooore les marionnettes les loulous". Subtil.

La conception de l'humour dans l'Âge de Raison était de se moquer de Bridget pendant tout le film. Avec Bridget Jones' Baby, on retrouve un humour qui s'attaque un peu à tout le monde (surtout aux hipsters), et c'est jouissif tout en restant taquin. Et ce que j'ai vraiment beaucoup aimé, c'est qu'on retrouve la Bridget attachante du premier film: elle est maladroite, mais elle a du caractère. Elle parle avant de réfléchir, mais elle a aussi l'esprit vif. Elle se tape la honte régulièrement, mais au final c'est quand même une sacrée bonne femme. Ce film rend justice au personnage, ce qui était vraiment nécessaire après que l'Âge de Raison traite Bridget comme une blague tout au long.

En tant que grande fan de Bridget Jones, j'ai énormément aimé ce film. Une excellent fin à la saga, parfois touchante, et drôle. Tellement drôle!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1869 fois
14 apprécient

Marion_Paquet a ajouté ce film à 1 liste Bridget Jones Baby

  • Films
    Cover 2016

    2016

    Avec : Pulp Fiction, Priscilla, folle du désert, Forrest Gump, Dear White People,

Autres actions de Marion_Paquet Bridget Jones Baby