Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Avis sur

Bridget Jones Baby

Avatar Quintin Leneveu
Critique publiée par le

Cela faisait douze ans que l'on avait abandonné Bridget Jones. La célibataire rondouillarde et gaffeuse était alors fiancée à Mark Darcy (Colin Firth) et tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des monde (type "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants). Pourtant, après plus de 10 ans, Jones est de nouveau célibataire mais le temps l'a transformé en productrice de TV gaffeuse mais à succès et, surtout, en MILF (dixit l'uns des amies de Bridget). Ainsi, c'est sur ce postulat de départ que début ce troisième volet des aventures de Bridget Jones. On nous présente tout de suite Bridget comme une femme de 43 ans, qui a vieilli donc, qui, pour retrouver le plaisir du célibat, se rend à un festival de musique et rencontre, par hasard, Jack (Patrick Dempsey, à qui incombe la lourde tâche de remplacer Hugh Grant). S'ensuit une nuit de sexe effréné. La rencontre quelques jours plus tard, et la nuit de sexe arrosé qui s'ensuit, avec l'éternel Mark Darcy rendra la situation délicate lorsque Bridget apprendra qu'elle est enceinte. Sans savoir de qui...
Avec ce postulat, la réalisatrice du premier volet (qui reste aujourd'hui encore l'un des classiques de la comédie romantique, ayant fait de Bridget Jones un personnage culte) se permet alors d'aborder plusieurs sujets : la maternité, le statut de célibataire vieillissante, la multiplicité des amours (déjà présent depuis le début avec la rivalité en entre Darcy et Cleaver), le tout avec un humour toujours aussi british. De ce fait, on passe un agréable moment devant ce film qui, pourtant, ne cache pas son ambition de faire de l'argent avec un volet supplémentaire. Le portrait de Bridget fonctionne toujours, jouant sur l'âge de Renée Zellweger, et l'humour, essentiellement basé sur la rivalité entre Darcy et Jack, très léger fait sourire plus que rire mais donne un vrai côté sympathique au film. De plus, même si on sent parfois une artificialité, la question de la paternité de l'un ou de l'autre tient en haleine jusqu'a un dénouement dont je tairais les révélations. En somme, il ne faut pas chercher plus loin que ce que l'on nous donne avec ce film mais cela fonctionne et permet de passer un moment des plus agréable. D'autant plus si l'on aime le personnage et les films précédents.
Côté acteur, on regrettera l'absence de Hugh Grant même si Patrick Dempsey assure bien sa partie. Pour le reste, Zellweger et Firth sont ficèle à eux même et l'apparition de Emma Thompson en gynécologue est des plus agréable.
Au final, "Bridget Jones Baby" est un petit film des plus agréable, une nouvelle conclusion à la saga qui, sans être essentielle, permet de retrouver un personnage attachant et de retrouver le charme des comédie romantique britannique si rare depuis quelques temps. Et puis les fans ou les amateurs ne pourront bouder leur plaisir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 186 fois
1 apprécie

Autres actions de Quintin Leneveu Bridget Jones Baby