Ce film et Carnage chez les Puppets

Avis sur Bright

Avatar Garrynos
Critique publiée par le

Bonjour.
Comme vous pouvez voir le titre de cette critique, je ne vais pas répéter tout ce qui a pu être dit sur Bright ou du moins, je vais utiliser un argument qui été utilisé plusieurs fois pour parler d'un autre film également: l'univers du film ne marche pas.

Alors, je ne vais pas faire comme si le mélange des genres n'a jamais été fait. Par exemple, je pense à "Qui veut la peau de Roger Rabbit?" qui est un mélange entre animation et film noir. Ou faire de l'horreur avec de la comédie ou autre. ça existe, parfois ça marche.. et là non.

Pourquoi? parce que l'univers dans les deux films ne marchent pas du tout... J'explique

Commençons par Bright: j'avoue, qu'à la base, ce film me vendait du rêve. En effet, j'attendais beaucoup d'un film qui s'inscrirait dans de la Modern Fantasy, donc un univers comme le nôtre mais avec des éléments de fantasy. On avait droit à des orcs, des elfes, de la magie etc...Et sur le papier... pourquoi pas?
Mais le souci, c'est que ce n'est qu'une fantasy de surface pour tenter de parler maladroitement de racisme. Et encore, quand je dit maladroitement, c'est pour ne pas dire qu'on essaie de le vous le faire avaler comme on gaverait une oie...Mais on y reviendra plus tard. Comme j'ai dit, la fantasy est juste superficielle et ne s'intègre pas dans ce monde. Exemple flagrant: les orcs, il y a 2000 ans dans le film, ce sont associés à un Dark Lord pour conquérir le monde (Of Course!) et apparemment, les humains, les elfes et toutes les autres créatures leur en veulent pour ça... La vache mais c'est même plus du racisme à ce niveau là.. c'est carrément de l'acharnement. Bon je vais payer mon point Godwin facile: est ce qu'on en veut encore aux allemands actuels pour la Seconde Guerre Mondiale? On en veut aux instigateurs de l'époque, de l’idéologie néfaste de l'époque... ça je comprend. Mais est ce qu'on reproche au peuple allemand actuel ce qui s'est passé? Et encore ce n'est qu'un exemple mais on peut faire ce parallèle avec tout les peuples qui, dans le passé, à fait du mal à un autre. Surtout que la Seconde Guerre Mondiale n'est pas si lointaine que ça.
Hors là, les orcs sont persécutés 2000 après (et je crois pas avoir entendu qu'ils vivaient extraordinairement longtemps dans le film).
De plus, le film fait des références à des choses qui se sont passés dans la culture humaine mais comme s'il n'y avait eu qu'eux et que les autres races n'avaient jamais interféré. Les religions ont l'air d'être les mêmes, la situation politique identique, le passé politique également. Bref, c'est comme si les races étaient apparues d'un coup dans ce monde humain alors qu'elles ont toujours été là... mais n'avaient jamais rien fait de significatifs... alors qu'on nous montre bien que les big boss de ce monde c'est les elfes...Donc ils ont forcément eu une influence...
Bref, beaucoup d'incohérences comme celle ci que je ne vais pas lister.. j'en aurai pas fini...

Deuxième cas: Carnage chez les Puppets: parodie évidente du film policier en mettant des personnages articulés que sont les Puppets ( parodie des Muppets vous l'aurez compris). Là c'est pareil, l'univers ne marche pas. Je n'arrive pas à comprendre comment les Puppets sont venus à la vie. Vous pourrez me dire que c'est pareil pour les Toons dans Roger Rabbit mais les Toons, on les voyait en entier, ça bougeait dans tout les sens, ça interagissait vraiment avec les autres acteurs humains...Là... on ressent chaque mouvement que font les marionnettistes en dessous. Ensuite, des peluches peuvent mourir...Je vous laisse du temps pour digérer celle-là... Encore une fois, oui, on pouvait tuer les Toons mais l'antagoniste à spécifiquement créer quelque chose pour les dissoudre totalement vu qu'il sont fait avec des matières à dessin...Or les Puppets sont fait de tissu et de coton...et à aucun moment, le film n'explique pourquoi ne pas simplement les recoudre ne marche pas. Un des protagoniste se fait tirer dans le bras, mais comme un c'est Puppet, il ne saigne pas, vu qu'il est fait de coton... Mais on lui met un bandage...J'avoue que je suis largué.
Autre élément qui fait qu'on ne croit pas à l'univers, les expressions faciales des marionnettes sont inexistantes...donc on peut difficilement croire que les marionnettes sont vraiment vivantes vu que blessées, heureuses ou en colère, les yeux ne bougeront pas du tout...Les Toons étaient expressifs et ça accentuait l'immersion dans l'univers.
Je pense que le réalisateur à voulu rendre trop hommage à son père, Jim Henson (créateur des Muppets) en créant une parodie de ceux-ci... Mais le resultat est hélas vulgaire, cliché et remplit de questions dont on a jamais la réponse.

Alors pourquoi parler de ces deux films ensemble? Car ils ont deux choses en commun: 1° ce sont des cop movies ( bon ça c'est évident), 2° ils veulent traiter de racisme avec la subtilité totalement aux fraises.
Le message t'est jeter à la figure et les deux films ne font rien pour te le faire oublier. Quelque soit l'âge à laquelle tu regardes ces films ( bon, éviter trop jeunes quand même) tu comprend que racisme= pas bien...c'est tout sans aucune ambiguïté ou explication de pourquoi lee racisme primaire.
Encore une fois, je fais le parallèle avec Roger Rabbit dont le message est pourtant le même mais caché en filigrane ou à travers des dialogues bien écrits: quand R.K. Maroon ouvre la fenêtre à Dumbo qui volait devant, ils dit, en parlant des Toons " ils travaillent pour des cacahuètes" qui à un énorme double sens vu qu'il en jette pour l’éléphant gourmand.

Je ne vais pas faire en sorte de dire qu'il ne faut pas parler de racisme ou de ségrégation. Ce sont des sujets graves et ils existent de très bon films dessus. Mais, miser sur un univers bancale dont les incohérences te font sortir du film toutes les 30 secondes et faire en sorte que le message arrive avec des gros sabots bruyants, ça n'aide pas du tout.

Pourtant, il y avait du potentiel pour ces deux films et j'avais plein d'espoirs... Mais l'espoir à laissé place à une profonde déception et des rendez vous manqués.

Merci de m'avoir lu et peut-être à une prochaine fois

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 43 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Garrynos Bright