Le film romantique qu'on comprend moins qu'Inception...

Avis sur Bright Star

Avatar Marion Prévot
Critique publiée par le

Bright Star, c'est un film qui a réveillé les différentes personnes qui dorment dans ma tête. D'habitude, elles sont assez disciplinées et ne s'animent qu'à tour de rôle, mais là, ça a été le bordel.

Il faut savoir que j'aime les films d'amuuuuuuur. Je kiffe ça. Dans la vraie vie, je ne me maquille pas, j'ai plus ou moins abandonné le combat contre mes cheveux, on a vu plus de licornes xylophonistes que de moi en jupe et quand je vais aux toilettes, c'est pas des paillettes qui sortent. Alors mes hormones de gonzesse se manifestent comme elles peuvent, faut bien qu'elles sortent les pauvres. Et elles ont jeté leur dévolu sur mon cerveau et plus particulièrement la partie qui fait de moi une midinette quand il s'agit de cinéma.
Autrement dit, j'ai vu 100 fois "Orgueil et Préjugés" et pourtant je continu de fondre devant Mr. Darcy, je connais par cœur le dialogue de fin de "Penelope", "Un amour à New York" est l'un de mes films préférés, j'ai vu toutes les adaptations des livres de Nicolas Spark et mon site de référence s'appelle "http://www.filmsdelover.com/". Ça s'invente pas...

Pourquoi je vous raconte tout ça moi... ?

Ha oui, Bright Star. Ugh...

Donc, à la base, j'ai regardé Bright Star parce que c'est un film sur une histoire d'amour en costumes d'époque. Jackpot ! Ça commençait bien, l'acteur jouant le poète John Keats est plutôt très "me gusta", l'actrice interprétant Fanny joue pas mal, et la photographie est superbe. Magnifique. Un bijou visuel, un délice pour les pupilles. C'est THE point positif de ce film. Les couleurs, les angles, tout, c'est parfait.
Mais ils ont oublié un point important : un scénario cohérent. En gros, j'ai eu l'impression que le mec qui avait écrit "Bright Star", c'est un enfant de 3 ans qui découvre les plaisirs de raconter des histoires avec de vrais mots qui veulent dire de vraies choses, mais qui est tellement fasciné par ce nouveau super-pouvoir qu'il en oubli d'y mettre du sens. Et qui serait en plus atteint de troubles de l'attention... Au final, ça donne un peu ça :
" Alors y'a une fille elle aime pas le garçon, mais après ils boivent le thé et ça va mieux et même qu'elle lit un livre mais elle comprend pas et alors ils vont jouer au ballon dehors et puis après ils chassent des papillons mais les papillons ils meurent et donc le garçon il est couché dans un arbre et la fille elle brode un mouchoir".

Attend une minute. On peut la refaire, mais dans l'ordre. Et reprend ton souffle, sérieux t'es tout bleu !

Et puis il y a Thomas Brodie-Sangster, vous savez, cet acteur qui a joué le petit blond dans Nanny Mcphee. Mais si, le mec qui vieillit pas. Que même qu'ils ont dû photoshoper sa tête sur un corps d'adulte dans le film "Labyrinthe" pour que personne ne réalise que c'est en fait un vampire et qu'il ne vieillira plus jamais, comme Kirsten Dunst dans "Entretien avec un vampire".
Il joue ici le frère de Fanny, mais s'il n'était pas là, ça serait la même chose. Non pas qu'il joue mal, hein, mais le mec a 3 lignes à dire dans tout le film ! J'ai même cru pendant un bon moment que son personnage était muet ! Alors il suit sa sœur, partout, absolument partout (ce qui doit mener à des situations pour le moins embarrassantes aux toilettes), et pis c'est tout...

Et les réactions des personnages face à des nouvelles plus ou moins dramatiques sont totalement à l'ouest. Quand Fanny apprend que John Keats va partir POUR L’ÉTÉ composer dans une autre ville, elle sort de la pièce en trombe et fini en pleurs dans les bras de sa mère. Elle est inconsolable pendant 20 minutes, juste parce que le mec part en vacances. Par contre, quand John dit à un moment à la famille "Machin est mort", leur réaction la plus légitime est de répondre "Oh. Passez donc le réveillon de Noël avec nous Mr. Keats". Attend attend attend. What ? Il perd quelqu'un de proche, et pas une larme de votre part ? Sérieusement ? Votre solution pour l'aider à aller mieux, c'est de le goinfrer de dinde aux marrons ?

Du coup, mon cœur a balancé pendant tout le film. D'un côté, j'étais fasciné par les images, et j'avais envie de connaitre la fin de l'histoire, mais d'un autre côté, je m'ennuyais, et je répétais "Whaaaaaaat ?" 3 fois par minute en plissant les yeux, comme si y voir moins clair m'aiderait à mieux comprendre ce qu'il se passait. J'ai même eu hâte que le film se termine, c'est pour dire...

Du coup, je sais même pas si je dois le conseiller ou pas. Il est vraiment super beau à voir. Faut juste pas être regardant sur l'histoire, et ça devrait passer...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1376 fois
11 apprécient · 5 n'apprécient pas

Marion Prévot a ajouté ce film à 2 listes Bright Star

Autres actions de Marion Prévot Bright Star