👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

L'originalité est que le personnage principale est une héroïne, qui plus est une mère de famille qui a récemment perdu son mari. Mme veuve Johnathan Brisby vit avec ses 3 enfants, dont un cloué au lit par une pneumonie, dans un parpaing non loin d'une ferme. Mais le tracteur va bientôt passer, elle va donc, avec l'aide d'un corbeau maladroit qui a un béguin pour elle, aller voir le Grand Hibou. Ce dernier lui dit d'aller voit les rats dirigés par Nicodemus, qui vivent dans une base secrète sous l'étang.

Quand il apprend qui elle est, Nicodemus lui explique le secret de Nihm : lui et Johnathan Brisby sont des rats échappés d'un laboratoire qui les a rendus plus intelligents. Brisby se porte volontaire pour une mission : endormir le chat de la ferme, mais elle se fait prendre, et finit par s'échapper. Entretemps l'immonde Gener fait assassiner Nicodemus, qui nourrissait un grand projet pour les rats, et tente de prendre le pouvoir. Ses plans de rester à la base sont éventés lorsque Brisby revient et apprend aux rats que des scientifiques doivent venir le lendemain tout raser : il leur faut partir. S'ensuit un duel entre le jeune premier et Gener, qui meurt. Alors que le parpaing contenant ses enfants sombre dans la boue, Brisby les sauve grâce à un talisman légué par son mari, qui fait léviter sa maison hors de la boue. Happy ending (même le corbeau trouve chaussure à son pied).


Qu'il est encensé sur les vlogs, ce film (Nostalgia Critic, Mrmeeea). J'imagine que l'on ne l'apprécie vraiment que si on l'a vu étant enfant. J'entendais beaucoup de bien quant à sa profondeur, sa capacité à traiter de thèmes adultes. Bien sûr, il y a la maladie, et une violence qui n'est pas édulcorée (plusieurs fois, on voit du sang). Et les arrière-plans sont jolis, comme dans Taram. Mais le scénario me semble rempli de trous scénaristiques. Le talisman est un élément de résolution qui sort de nulle part ; on ne comprend pas bien quel était le grand rêve de Nicodemus ; même le flashback évoquant le secret de Nihm n'est pas clair sur bien des points. En fait, on l'impression qu'il manque des scènes au film, que Don Bluth avait des ambitions encore bien plus grandes qu'il n'a pas pu mener à leur terme. L'animation, ça va, ça a tout de même un peu vieilli par rapport aux canons d'aujourd'hui. La musique de Jerry Goldsmith est très bien.

Quant à l'univers, il repose sur la poésie du rapetissement : les animaux utilisent des objets des hommes plus grands qu'eux (une lanterne sourde devient un ascenseur, etc...). Mais certains passages m'ont donné l'impression d'être là juste parce que Bluth voulait faire de beaux décors : je pense notamment à la visite chez le hibou, juste là pour faire un décor de forêt sombre et d'araignées menaçantes.

Et j'irai même jusqu'à dire qu'il y a un sous-texte qui ne me plaît pas des masses. Les personnages-clés sont tous des rois qui ne disent pas leur nom, et l'aspirant-dictateur est au contraire un démagogue fourbe à la rhétorique bien huilée : on retrouve (par petites touches hein) la même idéologie Russe-Blanc que dans Anastasia. Je pense notamment au personnage au regard idiot qui dit "Si on votait ?", je n'ai pas trop aimé.

L'univers de Brisby hésite entre un univers réaliste ancré dans le quotidien et une sorte de dark fantasy à coup de miroirs panoptiques, de talismans, d'affrontement courage/fourberie, vérité/tromperie. Au fond, ce que j'aime le plus, c'est la fragilité de l'héroïne et sa ruse (la manière dont elle fait les yeux de bamby pour obtenir quelque chose du corbeau, personnage un peu énervant), c'est ce que je trouve de plus profond dans le film.

Un film original, avec des moments d'animation mémorables, mais dont je n'ai pas trouvé l'univers très bien ficelé ou émouvant. Si je l'avais vu petit, ce serait sûrement différent.

zardoz6704
6
Écrit par

il y a 6 ans

1 commentaire

Brisby et le Secret de NIMH
Gand-Alf
9

Lord of the rats.

Ancien animateur de chez Disney, Don Bluth réalisait en 1982 son premier long-métrage, emportant avec lui une bonne partie du staff de son ancien employeur, ce qui aura pour conséquence de repousser...

Lire la critique

il y a 8 ans

58 j'aime

11

Brisby et le Secret de NIMH
sseb22
8

Critique de Brisby et le Secret de NIMH par sseb22

Je comprends pourquoi ce film, comme Taram et le chaudron magique, m'avait effrayé quand j'étais gamin. Le film commence par l'annonce d'une mort. L'ambiance est glauque, tout le monde est...

Lire la critique

il y a 12 ans

30 j'aime

9

Brisby et le Secret de NIMH
parasaurolophus
10

Critique de Brisby et le Secret de NIMH par parasaurolophus

Ce film est extrêmement violent pour un enfant. Pas à cause de bagarres ou de sang, mais surtout pour les thèmes qu'il aborde, incroyablement sombres. Brisby, une veuve pleine d'amour pour ses quatre...

Lire la critique

il y a 11 ans

20 j'aime

Orange mécanique
zardoz6704
5

Tout ou rien...

C'est ce genre de film, comme "La dernière tentation du Christ" de Scorsese", qui vous fait sentir comme un rat de laboratoire. C'est fait pour vous faire réagir, et oui, vous réagissez au quart de...

Lire la critique

il y a 8 ans

45 j'aime

9

Crossed
zardoz6704
5
Crossed

Fatigant...

"Crossed" est une chronique péchue, au montage saccadé, dans laquelle Karim Debbache, un vidéaste professionnel et sympa, parle à toute vitesse de films qui ont trait au jeu vidéo. Cette chronique...

Lire la critique

il y a 8 ans

40 j'aime

59

Black Hole, intégrale
zardoz6704
5

C'est beau, c'est très pensé, mais...

Milieu des années 1970 dans la banlieue de Seattle. Un mal qui se transmet par les relations sexuelles gagne les jeunes, mais c'est un sujet tabou. Il fait naître des difformités diverses et...

Lire la critique

il y a 8 ans

35 j'aime

6