Film noir et syndrome de la Tourette !

Avis sur Brooklyn Affairs

Avatar Redzing
Critique publiée par le

Acteur reconnu, Edward Norton passe aussi très occasionnellement derrière la caméra, puisqu'il s'agit ici de sa deuxième réalisation en 20 ans ! Il nous livre là un film néo-noir qui reprend sur le papier les ingrédients classiques du genre : un meurtre introductif, une intrigue urbaine dans les 50's autour de magouilles immobilières, de puissants et dangereux magnats, de la corruption, un détective privé déterminé qui va en prendre plein la figure, une femme au cœur de l'histoire... La différence est que visuellement, on est dans une reconstitution soignée mais épurée des 50's (exit le noir et blanc ou les ombres sinistres).

Originalité du scénario : le protagoniste, doté d'une grande mémoire, est également atteint du syndrome de la Tourette, qui plus est à une époque où il est méconnu du grand public. Sa capacité à retenir de nombreux détails lui sera évidemment d'un grand secours dans son métier, en revanche ses tics verbaux et gestuels le plomberont souvent quand il s'agit de tirer les vers du nez à des témoins ! Edward Norton campe de manière convaincante ce protagoniste plutôt bien écrit, qui n'est pas résumé à son handicap, même si celui-ci prend de la place dans le scénario.

Norton est secondé par de très bons acteurs (Alec Baldwin, Willem Dafoe... même Bruce Willis qui semble motivé !). Tandis que l'intrigue, parfois un peu lente et sans grand surprise, est tout de même intéressante. Au final, "Motherless Brooklyn" ne révolutionne pas le genre mais s'avère agréable à suivre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5 fois
Aucun vote pour le moment

Redzing a ajouté ce film à 1 liste Brooklyn Affairs

Autres actions de Redzing Brooklyn Affairs