Tu as sucé ton dernier cul, Amigo.

Avis sur Bubba Ho-Tep

Avatar DjeeVanCleef
Critique publiée par le

Une momie avec des santiags aspire des âmes dans un hospice du fin fond du Texas.

Déjà, c'est engageant, et le plus cocasse ce n'est pas seulement ça, accroche-toi car je n'ai pas envie que tu tombes à la renverse, mais dans cette maison de retraite assez pourrie, le King termine ses jours. Enfin ce qu'il en reste.

Elvis Presley bedonnant, obsédé sexuel. Comme si on l'avait quitté hier à une exception, le déambulateur.

Toujours accroché ?

Figure-toi que John Kennedy aussi est dans cet hospice et il n'est pas content.

Les services secrets l'ont repeint en noir et ont remplacé son cerveau par un sac de sable.

Une aventure avec des vieux et une momie qui siphonne les âmes par le trou du cul, qui fait des hiéroglyphes obscènes dans les toilettes, Elvis qui fait du karaté contre un scarabée, qui donne à une excroissance purulente sur son gourdin le doux prénom de Priscilla, pour un petit film qui fait du bien en mélangeant les légendes anciennes avec de plus récentes, compensant un évident manque de moyens par des dialogues savoureux et des idées bien barrées.

Arf ! Une momie redneck suceuse de cul. J'adore.

Tu peux te décrocher.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 978 fois
39 apprécient

Autres actions de DjeeVanCleef Bubba Ho-Tep