Avis sur

Buried par Alexandre Agnes

Avatar Alexandre Agnes
Critique publiée par le

Il y a deux choses que l'on est en droit d'attendre d'un high concept movie : une réalisation audacieuse et inventive et un traitement qui saura exploiter toutes les ficelles dudit concept via un scénario riche en suspense et en surprises.

Buried ne remplit que la moitié du contrat. Certes, la mise en scène est inspirée, on est face à un film en temps réel qui respecte à peu près le contrat (je crois n'avoir repéré qu'une seule ellipse) et Rodrigo Cortes réalise un véritable tour de force en parvenant à situer l'intégralité de l'action de son second long métrage à l'intérieur d'un cercueil tout en offrant de nombreux mouvements de caméra, des cadrages variés et un montage efficace. Signalons au passage que le générique d'ouverture est très beau.

Mais le scénario n'est pas tout à fait à la hauteur du sujet : ainsi, la sensation de claustrophobie n'est pas au rendez-vous (contrairement aux scènes de panique insoutenables de The Jacket qui montrent Adrien Brody enfermé dans un tiroir de morgue) et, en raison de répétitions dues à la situation elle-même (en appelant à l'aide différentes personnes sur son portable, le héros répète plusieurs fois la même chose), le film connait quelques moments de creux et peine à maintenir une tension dramaturgique du coup inégale, alors que Joel Schumacher, sur un concept similaire (un homme enfermé dans une cabine téléphonique), offrait avec Phone Booth un spectacle à la fois plus ramassé et plus efficace.

De plus, le dénouement du film, appuyé par le morceau country du générique de fin, tombe comme le pied de nez un peu crâneur d'un réalisateur très content de son petit effet. Ce qui, forcément, gâche un peu l'impact d'une fin qui se voulait percutante.

J'attendais beaucoup (trop ?) de ce film, j'en suis ressorti moyennement emballé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 322 fois
2 apprécient

Autres actions de Alexandre Agnes Buried