Intéressant mais... ça dure une heure trente!

Avis sur C'est arrivé près de chez vous

Avatar p3i
Critique publiée par le

Je réplique ici la critique de Bernard Génin (Télérama) qui exprime bien mon ressenti à la vision du film:
"Soit ! Il y a deux ou trois idées drôles durant les deux ou trois premières minutes de projection. Et puis il y a l'épreuve insoutenable qui consiste à voir ce film, et ça dure une heure trente ! Une caricature rageuse se lit en une seconde et peut nous faire hurler de rire. Mais comment supporter cette longue série de meurtres, ce viol immonde, ces plaisanteries obscènes, même si elles prétendent dénoncer le meurtre, le viol et l'obscénité ? Derrière le plus atroce des graffitis de Reiser se cache toujours un vrai désespoir, une saine colère. On ne sent rien de pareil derrière les outrances douteuses de C'est arrivé près de chez vous. On ne voit plus qu'une bande de potaches hilares qui tournent en rond avec leur provoc facile et se vautrent dans le pipi-caca-vomi. Et quand la caméra filme longuement le héros malade qui rend un plat de moules avariées, ou un vieillard incontinent qui a fait sous lui dans son lit, on finit par se demander, effaré : au fait, ce film, il dénonce quoi ?"
Bernard Génin*

Extrait Wikipédia :
Bonzel, caméraman, et Poelvoorde, acteur, sont aussi crédités à la réalisation pour revendiquer un travail commun mais Rémy est le vrai metteur en scène du film. Il vit mal le fait d'être relégué au second plan tandis que Poelvoorde est très sollicité et lance du même coup sa carrière. Il retrouvera Benoît Poelvoorde, mais comme comédien dans la série télévisée Les Carnets de Monsieur Manatane. Le 4 février 1998, il entarte Bill Gates en collaboration avec Noël Godin et d'autres participants.
Rémy Belvaux s'est ensuite tourné vers la réalisation de films de publicité pour la société Quad Productions. Il y est devenu l'un des réalisateurs les plus actifs et créatifs en signant un nombre important de spots en dix ans.
Rémy Belvaux s'est suicidé le 4 septembre 2006 à l'âge de 39 ans
Depuis le film, André Bonzel est resté discret et semble travailler comme caméraman vidéo et/ou directeur de la photographie. En 2012, il signe la lumière du long-métrage slovaque "Tigre v meste".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1309 fois
14 apprécient · 10 n'apprécient pas

Autres actions de p3i C'est arrivé près de chez vous