"It" was here (“Actually, we all float down here!” )...

Avis sur Ça

Avatar The Lizard King
Critique publiée par le

Vu le nombre de critiques déjà paru sur SC (136 à l'heure actuelle, soit 01h01 le 22/09/2017), je ne m'attarderai pas sur le development hell que fut ce projet, ni sur le buzz, blah...

Je ne ferai pas non plus de comparatif entre la version 90 et celle-ci (exceptée une, un peu plus bas), puisqu'elles sont assez éloignées l'une de l'autre (et pas que par les décennies écoulées).

Non, je dirai juste ceci:

Points positifs:

-quelques scènes valent grandement le détour (It arrache le bras de Georgie, Bowers scarifiant Ben, Bev vs son père ou encore la raclée que It reçoit par le club des Loosers),
-le score de Benjamin Wallfisch s'avère assez réussi,
-Bill Skarsgård (et son excellent maquillage) n'a pas a rougir de sa prestation,
-Sophia Lillis est la révélation du film,
-Andy Muschietti est décidément un bon réal,
-la tonalité générale du film est bien sombre (morts d'enfants, inceste suggéré, inaction de la population de Derry...),
-la bande des Loosers fonctionne bien.

Points négatifs:

-la tension tutoie le convenu,
-les jumps scares m'ont semblé un peu facile,
-le film semble passer trop vite,
-on a l'impression qu'il manque des scènes de transitions,
-la bande à Bowers disparait sans explication,
-et enfin, il y a quelque chose qui sonne creux dans tout ça.

Notons quand même que les relations entre les jeunes protagonistes sont plutôt crédible, même si ça sonne un peu cliché (le binoclard, le bègue, le gamin de confession Juive, le fiston surprotégé, le grassouillet, l'Afro-Américain et la fille solitaire). Mais après tout, c'est ainsi que ces personnages sont décrits par le King en personne, so....

Les jeunes acteurs réussissent à faire (plus ou moins) oublier ceux de la version 90...excepté Jaeden Lieberher qui -à mes yeux- n'arrive aucunement à effacer de ma mémoire, l'interprétation -et le charisme- du regretté Jonathan Brandis, dans la version de Tommy Lee Wallace.
Mention spéciale à la nouvelle venue (enfin, pas tout à fait, mais pour moi si) Sophia Lillis, qui apporte une réelle plus-value à la bande.
Comme Bill et Ben, je serai tombé amoureux d'elle si je l'avais rencontré dans ma pré-adolescence.
Cela ne fait pas un pli !

Oh, tant que j'y suis, je trouve que le personnage de Mike est quelque peu en retrait dans le récit. Il me semble que dans le roman, il était bien plus malmené et par Bowers et par It, de par ses origines Afro-Américaines.
Un "lissage" pour ne pas froisser une partie du public..?

Devrais-je dire que je suis déçu par cette version grand écran?
Pas sur tous les points (comme noté ci-dessus), mais un peu quand même...
En résumé, le meilleur côtoie le moyen, mais cette nouvelle adaptation du pavé de King a su éviter et l'écueil du remake bourré de clin d’œil et l'adaptation servile du roman.
Ce qui est déjà une réussite en soi !

Il semblerait que le métrage soit le director's cut, donc logiquement, on n'aura pas l'occasion de voir une version extented permettant de corriger quelques ellipses embarrassantes...

J'attends de voir le Chapitre 2, pour avoir une vue plus objective sur l'ensemble du récit.

Fin du rapport (pas vraiment) express.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1241 fois
26 apprécient · 2 n'apprécient pas

The Lizard King a ajouté ce film à 2 listes Ça

  • Films
    Cover Voyage Dans Ma Mémoire 2019

    Voyage Dans Ma Mémoire 2019

    Comme toutes les années, cette liste est juste une manière de me rappeler les films vus en 2019. C'est donc un "Futur Retour...

  • Films
    Cover Voyage dans ma mémoire 2017

    Voyage dans ma mémoire 2017

    Venant juste de faire un tour chez l'ami GandAlf, je vais tenter moi aussi, de faire marche arrière jusqu'en Janvier, pour...

Autres actions de The Lizard King Ça