Candeur foudroyée

Avis sur Camille

Avatar 6nezfil
Critique publiée par le

Idéaliste, candide et courageuse : ainsi (sans doute) était Camille Lepage, tuée en 2014 en pleine guerre intestine centrafricaine. Le film de Boris Lojkine, qui raconte les derniers mois de sa courte existence, est un hommage à sa personnalité et à son métier de reporter de guerre mais fort nuancé, sensible et sobre et sans inutiles trémolos dans sa narration. C'est une manière aussi de parler de cette Afrique déchirée par les luttes intercommunautaires et qui ne fait l'actualité en France que quand nos soldats s'en mêlent. Camille raconte le parcours d'une femme obstinée et inconsciente des dangers, naïve dans sa compréhension du continent mais pas dupe de son image de femme blanche qui sera toujours une étrangère. Le plus intéressant, dans le film, réside dans la non-distance de Camille avec ce qu'elle photographiait, son implication, si l'on préfère, et son empathie qui en faisaient davantage qu'une journaliste mais qui la prédisposait au malheur. Constamment, Boris Lojkine s'insinue entre fiction et réalisme avec de vrais plans d'actualités insérés, des photos prises par Camille Lepage et un casting entièrement centrafricain, en dehors de Nina Meurisse, remarquable dans le rôle titre. Au milieu des milliers de morts du conflit centrafricain, celle de Camille, qui aurait voulu être davantage qu'un témoin, est à la fois anecdotique et infiniment importante, comme un symbole tragique de notre regard d'occidentaux qui sera toujours partagé entre humanisme, moralisme et incompréhension.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 362 fois
10 apprécient

6nezfil a ajouté ce film à 1 liste Camille

  • Films
    Cover Au fil(m) de 2019

    Au fil(m) de 2019

    Et c'est reparti pour une nouvelle année. Figureront ici des films sortis en 2019, le plus souvent vus dans les salles et...

Autres actions de 6nezfil Camille