Affiche Canción sin nombre

Critiques de Canción sin nombre

Film de (2020)

  • 1
  • 2

Citoyens de seconde zone

L'argument principal de Canción sin nombre fait référence à un trafic d'enfants dans le Pérou des années 80 que le père de la réalisatrice, Melina León, contribua à dénoncer, en tant que reporter. Mais au-delà de la triste réalité des faits, le film élargit son propos en dressant un portrait très sombre d'un pays alors en proie à la violence du Sentier lumineux et des militaires, à la... Lire l'avis à propos de Canción sin nombre

7 4
Avatar 6nezfil
7
6nezfil ·

L'esthétisme au service du drame social

Présenté à la Quinzaine des réalisateurs en 2019, voilà encore un film qui aura mis plus d’un an à trouver le chemin des salles obscures. Une sortie d’autant plus réjouissante que Canción sin nombre est un premier film péruvien, une cinématographie qui a du mal à traverser l’Atlantique pour nous parvenir. Le film ancre son contexte dans les... Lire la critique de Canción sin nombre

7
Avatar D.  Styx
6
D. Styx ·

...y sin inspiración.

Dès l'ouverture du film, on a de quoi être dubitatif. Un enchaînement de premières pages de quotidiens nous informe de la situation économique désastreuse du Pérou de 1988, encadrées par la forme d'un écran de téléviseur - * débutant et se refermant sur un effet de pellicule rayée!* (PLAF! - bruit de ma main s'abattant sur mon front). On découvre ensuite la vie pauvre d'un jeune... Lire la critique de Canción sin nombre

6 5
Avatar Chaton_Marmot
3
Chaton_Marmot ·

Un étrange sentiment d'inachevé

Ça y est, les salles sont ouvertes, on peut s’enfermer dedans. Pour cette reprise mon choix s’est porté sur Canción sin nombre, film intriguant dont j’avais entendu beaucoup de bien, et qui par sa couleur et quelques plans me faisait beaucoup penser au Tango de Satan (Béla Tarr, 1994) avec des plans larges et brumeux. L’histoire est assez simple : on se... Lire l'avis à propos de Canción sin nombre

3 2
Avatar MC_nagogue
5
MC_nagogue ·

une sombre histoire

filmé en noir et blanc voulant donner un certain esthétisme filmé en écran carré voulant donner une certaine mélancolie, une tragédie historique décrite dans le plus grand dénuement, mais voila il manque le principal : la vie. entre images fixes interminables et scènes sans fin pour des descriptions souvent sans intérèt, le film perd tout sentiment sauf celui d'un ennui perpétuel qui gâche... Lire l'avis à propos de Canción sin nombre

1
Avatar gepaul
5
gepaul ·

Chanson triste

Les premières images, d'archives, plantent le décor : terrorisme, hyper inflation, crise politique. Manière de nous dire que le sort d'une pauvre jeune fille quechua à qui on a volé son enfant ne va guère peser dans la balance : on a "autre chose à faire", et les mafieux à la tête de cette entreprise de trafic de bébés le savent bien. On sent Mélina León désireuse de témoigner de la... Lire la critique de Canción sin nombre

3 1
Avatar Jduvi
8
Jduvi ·

Seuls contre tous

Canción sin nombre a l’audace de composer une forme esthétiquement très travaillée, à la photographie somptueuse et aux mouvements de caméra subtils, pour mettre en scène le combat d’une mère soucieuse de retrouver son bébé, c’est-à-dire refuser l’approche formelle réaliste conventionnelle avec sa caméra à l’épaule et sa mimèsis de l’urgence pour conférer à l’ensemble une poésie, une... Lire la critique de Canción sin nombre

2
Avatar Fêtons_le_cinéma
9
Fêtons_le_cinéma ·

La beauté des gens simples, ou pas.

Ce film a une grande qualité descriptive, celle de la fragilité de la dénonciation. Un scandale ne naît que quand certains se réveillent et se scandalisent. Mais avec sa lourde patte esthétique en noir et blanc au ralenti, il met de la distance avec le peuple qu'il est allé chercher. Les bougres semblent plus capables de pleurer et chanter dans de beaux paysages que de penser. C'est d'autant... Lire la critique de Canción sin nombre

Avatar Alexandre Rémond
6
Alexandre Rémond ·

Apre et émouvant

Avec son coscénariste, l'Américain Michael J. White, la réalisatrice et scénariste Melina Leòn a donc écrit, avec "Canción Sin Nombre", une histoire directement inspirée d’une tragédie survenue en pleine guerre civile avec le Sentier Lumineux au Pérou. Ce premier long-métrage, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs du dernier Festival de Cannes, partage des caractéristiques similaires au... Lire l'avis à propos de Canción sin nombre

Avatar Christophe Dordain
9
Christophe Dordain ·

Le vol des enfants au Pérou des années 80

Un cinéma réaliste et émouvant, des images des hauts de lima où ont dû se réfugier les paysans pour fuire les attentats du sentier lumineux. Doublement victimes ils ne renoncent pas à leur dignité. La cinéaste se revendique de Bella Tar, elle peut Lire la critique de Canción sin nombre

Avatar ClemChav
10
ClemChav ·
  • 1
  • 2