Une tortue qui ne deviendra jamais ninja.

Avis sur Cannibal Holocaust

Avatar Arverne
Critique publiée par le

J'ai aimé :

• Une réflexion intéressante sur le voyeurisme, l'impérialisme, la déontologie journalistique, l'impact des image ... *

• Certains effets spéciaux impressionnants. Je pense notamment à la femme empalée.

• Une BO en décalage total avec le reste du film qui donne à celui-ci un ton bien particulier. Un peu comme si Carlos faisait la BO de Nuit & Brouillard. Un autre holocauste d'ailleurs.

• Malgré son âge, Cannibal Holocaust arrive encore à installer le malaise et pourtant je suis un vieux flibustier du genre.

• Un des précurseur du found footage. Bon, ça n'a pas donné que du bon par la suite mais en 1980 ça devait secouer sévère.

Je n'ai pas aimé :

• * Réflexion noyée sous un flot de scènes inutiles ... Deux viols ? Sérieusement ? DEUX ? Le message sous-jacent serait-il une excuse ?

• Le massacre d'animaux. On peut arguer que ça participe au réalisme du film mais c'est tout simplement inadmissible. Cette pauvre petite tortue était innocente ! Sur ce coup, le réalisateur a eu tord et le tord tue. Subtilisé humoristique inside.

• L'enchaînement des scènes violentes a tendance à desservir le film, qui ne s'accorde aucun temps mort une fois les bobines retrouvées par Robert Kerman (Hormis les très brèves scènes dans la salle de projection). Too much.

• La morale foireuse à la fin du film. Charles Perrault aime ça.

Verdict : Moyen.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 456 fois
7 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Arverne Cannibal Holocaust