👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Comment redynamiser le film d’invasion extraterrestre

S’il est immersif et haletant grâce à sa direction artistique et à sa mise en scène dopée à la mdma, qu’est finalement que ce Captive State ? Sous ses airs de film d’invasion, Captive State est un film terre-à-terre dont le regard est porté sur la révolte d’un groupe de personnes. Le soulèvement d’une branche de révolutionnaires face à la dominance d’une race extraterrestre, mais également face à une société qui a capitulé face à la peur, notamment d’une guerre. Brûlot politique et social évident, Captive State ne fait pas dans la demi-mesure avec le développement de ce même brûlot avec subtilité. Il est direct et frontal, mais c’est finalement grâce à cette charge peu subtile qu’il va être fort, faisant transparaître un réel sentiment d’urgence. On n’a pas le temps, on est dans le mouvement, dans l’urgence d’agir. Il est fondamentalement qu’un divertissement, dynamique et haletant en surface, mais un divertissement qui se permet d’utiliser un questionnement politique et social. Un film sur l’état d’urgence, un film qui va de l’avant tant dans son écriture qui pousse les personnages à agir pour que ça change, que dans sa mise en scène, encore une fois, dynamique. Un parti pris qui inculque au film une réelle personnalité, mais lui ampute par exemple toute notion d’émotion. S’il est bien incarné, les personnages ne sont que de la chair à canon (ce qui va dans le sens du parti pris pour lequel opte le film). Peu attachants, peu touchants et émouvants. Il manque au film cette once d’émotion qui lui aurait permis d’être encore plus grand. Il n’en demeure pas moins une très belle surprise. Haletant et percutant, Captive State n’est pas ce que l’on aurait pu croire, n’est pas un film d’invasion sans personnalité ou parti-pris.

Kev44600
7
Écrit par

il y a 3 ans

Captive State
Behind_the_Mask
5

La planète des pingres

Behind, quand on lui parle d'invasion extra-terrestre, de l'asservissement subséquent et d'un réseau de résistance, il retombe instantanément en enfance et se souvient d'une série qui l'a...

Lire la critique

il y a 3 ans

26 j'aime

11

Captive State
Buddy_Noone
8

Résistance

Sorti sans fanfare en début d'année, Captive State est de ces films de SF étonnants qui alimentent de manière remarquable le genre à l'écran. Le postulat n'a pourtant rien de novateur et puise son...

Lire la critique

il y a 2 ans

12 j'aime

4

Captive State
JorikVesperhaven
6

Proposition SF originale, minimaliste et innovante mais pas toujours convaincante et longue à l'allu

Rupert Wyatt surprend avec ce film de science-fiction commun à nul autre dans le spectre de ce genre si codifié et où il devient de plus en plus difficile de proposer quelque chose de différent. Que...

Lire la critique

il y a 3 ans

11 j'aime

Mandy
Kev44600
4
Mandy

De l'attente prometteuse à l'ennui le plus profond

Critique Complète du Film Mandy La bande originale ne s’énerve pas, le montage et découpage restent timide, aucune digression dans le cadrage, aucune folie technique ou de mise en scène qui va venir...

Lire la critique

il y a 3 ans

14 j'aime

Game Night
Kev44600
6
Game Night

Pas de Donjons, ni de Dragons, mais un vrai beau jeu de rôle

Lire la Critique Complète de Game Night Grâce à un scénario bien écrit et supporté par une structure narrative bien construite (en trois étapes avec son lot de rebondissements), les personnages sont...

Lire la critique

il y a 4 ans

13 j'aime

L'Homme qui a tué Hitler et puis le Bigfoot
Kev44600
7

Série B ? Un Drame sur la vieillesse et le poids des actes

Critique Complète du Film The Man Who Killed Hitler and then The Bigfoot Beau film au scénario développant avec justesse et minimisant les moments tire-larmes de thématiques humaines, The Man Who...

Lire la critique

il y a 4 ans

11 j'aime