👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.


Contexte



Tiré d’une histoire vraie, Carbone aborde le cas des fraudes à la TVA sur les quotas de carbone des années 2008-2009. Pour faire court, ont été créés des entreprises factices « écolos » qui ont moins rejetées de CO2 par rapport à leur taux autorisé. Ces fausses entreprises pouvaient revendre cet excédent à l’Union européenne qui les revendait elle-même à des entreprises qui polluaient plus que leur taux limite (plus très « écolo » du coup) pour que celles-ci demeurent dans la légalité.
Des gens ont abusé des failles de cette loi pendant un laps de temps en créant un maximum de fausses entreprises qui polluent peu puis en vendant leur droit à polluer.


Film



A chaud, ça a l’air barbant je sais ; mais Olivier Marchal transforme cela en véritable polar à base de trahisons, meurtres corruptions et tout le tralala. Jamais dans l’excès, toujours captivant.
Le film explique très bien et toujours dans le rythme, le contexte et ce que ce genre de banditisme implique. On sent très bien que les personnages s’enfoncent de plus en plus profondément dans l’illégalité et ne peuvent plus en ressortir indemnes – association avec des mafieux qui en veulent toujours plus, corruption d’un policier. La fatalité de ce film est annoncée dès l’introduction avec la mort du personnage principal 5 mois plus tard. On comprend vite que la seule issue est le sang ou la fuite. Les sommes sont astronomiques et la morale du film, simple mais efficace, pointe l’inutilité d’une telle richesse si l’on n’est plus là pour en jouir.
Les acteurs sont très bons avec notamment Benoît Magimel (si t’es fan de Benoît). Mon coup de cœur Gringe est quant à lui tout à fait juste et on a même le droit à un Michaël Youn qui joue un rôle très sobre mais convaincant (comme quoi). Puis comme si le film voulait me faire plaisir, tout ça se déroule sur fond de Suicide Social d’Orelsan.


Un film français dynamique et prenant ? 7.5/10 et coup de cœur.

Choumii
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 4 ans

6 j'aime

Carbone
dagrey
7
Carbone

"La mort est moins pénible quand on est fatigué...."

Antoine Rocca est à la tête d'une entreprise aux abois. Mal aimé par son puissant beau père, il décide de monter une arnaque à la vente de quotas de taxe carbone. Il entraine dans son sillage ses...

Lire la critique

il y a 4 ans

12 j'aime

2

Carbone
clecrom
4
Carbone

Olivier Marchal s'est perdu

Et pourtant, j'aime beaucoup Olivier Marchal: ses ambiances lourdes de commissariats, ses scénarios noirs comme l'encre. Et là rien de tout cela. Scénario alambiqué, tout est exagéré et sans nuance à...

Lire la critique

il y a 4 ans

12 j'aime

3

Carbone
Val_Cancun
5
Carbone

Marchal ombre

Je craignais d'avoir été un peu trop sévère lors du premier visionnage, mais le second n'aura pas fondamentalement modifié ma perception de "Carbone". S'inspirant d'une histoire vraie largement...

Lire la critique

il y a 6 mois

8 j'aime

1

Joker
Choumii
9
Joker

Miroir social contemporain

« Qu’obtient-on quand on croise un aliéné mental solitaire avec une société qui le rejette comme un malpropre ? » Quelle œuvre qui dialogue avec son temps, quelle intelligence dans les messages...

Lire la critique

il y a 2 ans

5 j'aime

Dark
Choumii
9
Dark

Ich bin du

J'ai dit à mon moi du passé d'absolument regardé cette série tandis que mon moi du futur la revisionne encore et encore, envieux de mon moi du présent qui l'a découverte pour la première fois. Dans...

Lire la critique

il y a 2 ans

4 j'aime

Eva
Choumii
6
Eva

Dommache

Eva ou le syndrome du thriller qui n'a rien à raconter. (c'est un thriller en vrai) Et c'est bien dommage parce que le film fait monter sa tension tout à fait correctement. On attend avec impatience...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime