CAROL – 14/20

Avis sur Carol

Avatar Thibault_du_Verne
Critique publiée par le

Avec la délicatesse et l’élégance qui le caractérisent, Todd Haynes épure le genre mélo et offre avec Carol un drame retro aérien et d’une pudeur inouïe. Veillant à toujours garder une certaine distance par rapport à ses personnages, le réalisateur tisse avec minutie les liens qui se nouent entre les deux femmes, fait croitre l’attirance mutuelle, exprime toute la frustration d’une relation impossible.
S’il devait y avoir une limite à Carol, se serait peut-être que l’on ressent peu le poids du conservatisme américain de l’époque sur cette romance scandaleuse. Mais c’est parce que Haynes préfère la relayer au second plan, et que le moralisme s’exerce finalement plus cyniquement que frontalement. Carol est aussi et surtout un subtil et raffiné portrait de femmes, majestueusement croquées dans des décors sublimes, filmées avec une classe folle et toujours avec beaucoup de retenue. Carole et Therese sont souvent vues de loin, derrière une vitre, une fenêtre, un pare-brise, comme pour conserver une intimité qui ne sera que légèrement dévoilée lors d’une très belle scène d’amour. Une idylle sublimée par des plans presque anachroniques empruntés aux grands classiques du milieu du siècle. Et on y croit. Cate Blanchet confère une présence impressionnante (au sens propre) à Carol. Sa voix grave, ses gestes maitrisées, son regard perçant, elle est à la fois prédatrice et vibrante amoureuse, déterminée et fragile, menant son combat contre la société en même temps que contre elle-même et une vie qui ne lui ressemble pas. En face d’elle, Rooney Mara confirme son statut d’actrice caméléon, passant aisément de la hackeuse tatouée Lisbeth Salander à Therese, troublante réincarnation d’Audrey Hepburn, gracile et complexe.
Formellement splendide, figé dans une époque maintenant révolue et pourtant intemporelle, Carol est un écrin magnifique au cœur duquel évoluent deux actrices royales faisant tonner l’âme de cette puissante histoire d’amour.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 388 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Thibault_du_Verne Carol