Un remake insipide.

Avis sur Carrie : La Vengeance

Avatar Guimzee
Critique publiée par le

Plus d'une trentaine d'années après le classique de Brian de Palma, le roman Carrie de Stephen King se paye une nouvelle adaptation. Si le choix de Kimberly Peirce à la réalisation n’est pas une si mauvaise idée sur le papier, le résultat s’avère passablement honteux, entre vulgaire copié/collé et ajouts qui travestissent complètement le sens du récit. Sans compter que Chloé Grace Moretz, bien que bonne actrice à suivre, est sans doute un des pires choix possibles pour incarner Carrie. Le film, excepté le début qui fait très film d'horreur lambda sans la moindre identité, a une structure identique à celui de De Palma, à l'exception qu'ils ont essayé ridiculement de moderniser. Au rayon des ajouts majeurs et gentiment grossiers, l’utilisation des téléphones portables et de youtube comme nouvel outil d’humiliation publique. Ça ne va pas plus loin, tandis que le décor du lycée et les personnages désincarnés qui l’habitent semblent sortir tout droit d’un casting de Glee. Film insipide au bord de la série B, Carrie, la vengeance n'apporte strictement rien. Pourtant, on sent que Pierce tente de se mettre au niveau du classique de De Palma, mais elle le touche à peine du doigt. vainement d’appuyer sur le caractère religieux du récit. Et ce sans aucune finesse, à grands coups de crucifix dans tous les coins du cadre, de psaumes récités par une Julianne Moore en roue libre totale, et de symboles franchement ridicules à l’écran. A ce titre, le final sous forme de lapidation gigantesque est un monument de n’importe quoi. Il en est de même pour le personnage de Carrie. Il n’est plus du tout question du trouble allégorique du passage du statut de jeune à fille à celui de femme que développait le film de De Palma, mais d'une fille qui apprend à dompter ses pouvoirs pour ainsi pouvoir se venger. Il n'y donc plus aucune finesse et à aucun moment on ne ressent la moindre peur. De plus, le film se permet d'être drôle des fois, tant la grossièreté avec laquelle est exploité le symbole de la crucifixion est énorme. Et l'exagération de certains passages symboliques entre la mère et la fille sont tout bonnement ridicules. Vient s'ajouter aux défauts, un casting pas vraiment digne de ce nom, à l'exception d'une Julianne Moore, bien que mal dirigée, joue plutôt son personnage stéréotypé. Chloé Moretz est une bonne actrice, mais elle n'est vraiment pas à sa place dans ce film, sans la moindre étincelle dans le regard et qui fait même un peu de peine à agiter ses mains pour faire voler des objets. Rien ne transpire du film, ni le trouble ni la colère, simplement une basique vengeance sans aucun intérêt. On pourra profiter de la scène de vengeance bien faite, mais rien ne ressort finalement de ce remake inutile. Un beau gâchis.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 287 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Guimzee Carrie : La Vengeance