Le quotidien de la bourgeoisie huppée dans une ville italienne de province.

Avis sur Ces messieurs dames

Avatar StanLefort
Critique publiée par le

L'histoire se passe dans les années soixante. La vie des bourges de province vue tantôt avec la lorgnette, tantôt carrément par le trou de la serrure. Et c'est pas triste: qui couche avec qui, comment, pourquoi? Qui porte des cornes? Etc. Tout cela sous l'œil tantôt bienveillant, complice, victime ou sévère de l'industriel du coin, du professeur de médecine, du pharmacien, de l'architecte, de l'avocat, du curé, de son évêque. On est en bonne compagnie même si la détestation reste le dénominateur commun de tous les couples.

Le film est découpé en trois parties: trois histoires réunissant les mêmes protagonistes. Une soirée de fête ordinaire, une aventure extraconjugale ordinaire et une tournante ordinaire. Chacun joue son rôle à la perfection. Tout est bigrement huilé. La machine sociale fonctionne tellement bien que l'histoire pourrait être retournée à l'identique aujourd'hui.

En 1966, le film avait partagé avec Un Homme et une Femme la Palme d'Or du Festival de Cannes, ce qui avait créé un tollé. Beaucoup de gens estimaient en effet que ce film ne valait de loin pas l'opus de Claude Lelouch. Les années ont passé. Un Homme et une Femme a passablement vieilli. Signore e Signori est rafraîchissant comme au premier jour.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 385 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

StanLefort a ajouté ce film à 1 liste Ces messieurs dames

  • Films
    Illustration Les comédies drôles

    Les comédies drôles

    Quelles qualités distinguent une comédie drôle d'une comédie pas drôle ? Peut-être avant tout le tragique à fleur de peau, le...

Autres actions de StanLefort Ces messieurs dames