👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Quelle équipe, quelle équipe ! Aussi improbable qu’harmonieuse, cette jolie bande nous emporte dans un récit aux multiples facettes, entre poésie et trafic (d’on ne sait quoi), entre échecs et réussites. Ici, chaque personnage poursuit un but imprécis, des deux hommes de main qui organisent une « boum » pour l’anniversaire de la fille du patron, usant de méthodes peu conventionnelles pour persuader des camarades peu volontaires, au patron qui redouble d’inspiration poétique pour séduire une caissière, sans oublier le tueur qui, hache en main, se reconvertit en Sartre pour le temps d’une comédie musicale. L’existentialisme, ce sont ces personnages au premier abord perdus mais qui tous trouvent une voie, si loufoque soit-elle.
Vanessa Paradis rayonne en bègue fan de de Beauvoir, formant un duo aérien avec Kervern, qui saisit comme toujours par son personnage mélancolique qui parait tellement à l’aise dans l’absurde le plus total…
Le duo Starr/Lanners régale tout autant, notamment par leurs dialogues. Saluons au passage la brève mais géniale intervention de Vincent Macaigne qui vient illustrer un de ces dialogues, dans son personnage habituel…

Samuel Benchetrit signe un film savoureux, très bien écrit et qui jouit d’une troupe d’acteurs en parfaite harmonie, une vraie réussite.

Malatesta75
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2021

il y a 8 mois

36 j'aime

5 commentaires

Cette musique ne joue pour personne
Malatesta75
9

Un film au doux parfum d’amaryllis

Quelle équipe, quelle équipe ! Aussi improbable qu’harmonieuse, cette jolie bande nous emporte dans un récit aux multiples facettes, entre poésie et trafic (d’on ne sait quoi), entre échecs et...

Lire la critique

il y a 8 mois

36 j'aime

5

Cette musique ne joue pour personne
lhommegrenouille
7

J’ai toujours rêvé de n’être que tendresse

Il n’y a pas à dire, il y a dans le cinéma de Samuel Benchetrit un autre regard. On le sent tout de suite. Dès le début. Il tient dans l’amour des petites choses. Dans la beauté de ce qui semble...

Lire la critique

il y a 8 mois

16 j'aime

4

Cette musique ne joue pour personne
Fêtons_le_cinéma
2

Pour personne

Plus mauvais encore que son récent Chien (2016), Cette Musique ne joue pour personne, nouvelle fantaisie prétendument auteuriste de Samuel Benchetrit, a l’indécence de représenter petites frappes et...

Lire la critique

il y a 8 mois

7 j'aime

1

Inexorable
Malatesta75
9
Inexorable

Thriller belge de haute volée

Ma deuxième rencontre avec Benoît Poelvoorde dans un rôle non-comique après le très bon Entre ses mains de Anne Fontaine. Il confirme son talent dramatique, faisant preuve d’une intensité que l’on...

Lire la critique

il y a 2 mois

12 j'aime

Les Sorcières d'Akelarre
Malatesta75
8

Une danse endiablée

Une bien belle découverte que ce film, qui nous plonge dans le Pays Basque à la période de la fameuse inquisition espagnole. Un groupe de jeunes filles accusées de sorcellerie, notamment pour avoir...

Lire la critique

il y a 9 mois

11 j'aime

1

Old
Malatesta75
3
Old

Anecdotique

Un film au postulat intriguant et au casting alléchant, Vicky Krieps en tête, mais qui pour ma part n'a pas fait mouche. Bien que la mise en scène serve habilement l'instauration d'une ambiance...

Lire la critique

il y a 10 mois

11 j'aime