Avis sur

Chantons sous la pluie par nakamoto

Avatar nakamoto
Critique publiée par le

A la fin des années 20, le destin d'une vedette du cinéma muet est bouleversé par le début d'une idylle et l'avènement du cinéma parlant.

Depuis des décennies, cette œuvre est La référence des comédies musicales. Un hymne à la joie, à l'optimisme, pour faire face aux aléas de la vie. Des scènes musicales à couper le souffle du danseur, comme du spectateur. Les numéros musicaux s'enchaînent avec beaucoup de bonheur, en s'intégrant remarquablement dans la narration, excepté la dernière scène, un peu longue, et qui se justifie difficilement.

La peinture de l'actrice dont la voix de crécelle est inadaptée au nouveau cinéma parlant est cruelle. Il est vrai que cette cruauté est atténuée par le ton humoristique du scénario. Il n'en reste pas moins un sentiment mitigé pour le spectateur, car ce personnage à lui seul concentre tout le drame de cette transition au cinéma parlant qui a fait bien des perdants. Cette cruauté est d'autant plus injuste, quand on sait, que dans la réalité, ce n'est pas même la voix de l'actrice, qui joue sa rivale chargée de la doubler, qui a été effectivement enregistrée sur la bande son originale [1]. Le stratagème du scénario a donc été réellement appliqué, pour tromper les spectateurs que nous sommes. Une preuve de la capacité du cinéma à faire illusion.

[1] Jacques Lourcelles, Dictionnaire du cinéma, 1995

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 144 fois
1 apprécie

Autres actions de nakamoto Chantons sous la pluie