Idéal quand on est chez sa belle-famille !

Avis sur Chapeau bas père Noël !

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Haylie Duff semble tourner régulièrement des (télé)films pour les fêtes de fin d'année. Après tout, pourquoi pas, ça reste un joli chèque et puis je suppose que l'ambiance ne devait pas être mauvaise sur le plateau de tournage. c'est juste dommage que ce soit un mauvais film...

Le scénario est assez mou. En soi, ça aurait pu être un produit sympathique pour le cinéma, mais vraiment, les scénaristes ne se sont pas creusés la cervelle ; ce n'est pas le fait que tout soit balisé qui me dérange (car véritablement, on peut tout anticiper tant ce film ressemble à tant d'autres), c'est le fait qu'en soi, pour le genre qu'il supporte, ça reste faiblement écrit. Je ne demande donc pas d'originalité dans une scène, mais un approfondissement dans l'écriture. Ne fut-ce que l'utilisation de conflit permet de ne pas s'ennuyer. Ici, les conflits sont quasi absents, et lorsqu'ils surgissent, c'est de nulle part ; leurs résolutions sont toutes aussi miraculeuses, amoindrissants davantage l'importance de l'obstacle. Les scènes passent donc assez vite, pas de travail sur les dialogues pour relever l'humour, pas de folie narrative pour oublier le canevas convenu. Dommage. Dommage parce qu'au moins il y a des objectifs et donc des attentes, ce que certains mauvais films ne comportent même pas.

La mise en scène n'est pas dégueux non plus. Rien de bien génial, c'est sûr ; d'ailleurs dès qu'une scène est un peu plus musclée (la course par exemple), très vite ça devient brouillon, mais comme le film consiste principalement en des dialogues posés entre personnages, les simples champs et contre-champs suffisent. Les acteurs ne sont pas mauvais non plus, mais leurs personnages n'étant pas très creusés et leur dialogues peu savoureux, forcément, ça limite le champs d'action des interprètes. Et puis même le gosse joue bien. Haylie Duff n'a pas un super beau visage, mais qu'est-ce que j'apprécie son corps ! Un tantinet chubby, elle impose son gros paquet de fesses et de nichons, choses que l'on tolère nettement moins pour une héroïne de cinéma.

Enfin il y a un petit côté Z qui rehausse quand même l'intérêt. Malheureusement ces incursions inconscientes sont rares, mais ces rares moments sont assez jouissifs : le moment où on découvre que le gosse est en fait... paralysé des jambes ; le moment où on apprend qu'en fait, si le gosse ne amrche pas, c'est parce qu'il ne veut pas (la psychologie, vous savez) ; le moment où le gosse décide de marcher pour un happy ending émouvant ; le moment où l'ouvrier à qui un des personnages principaux avaient conseillé de faire gaffe parce qu'il n'ets plus tout jeune, déclare bizarrement, vers la fin du film, je vais m'occuper de monter ce truc bien lourd sur l'échelle, même que le caméraman le film longuement, que tous les acteurs principaux présents dans la scène se retournent pour le regarder avec insistance (comme s'ils savaient que ce serait la dernière fois...). Donc y a quand même de quoi se marrer un peu.

Bref, une petite comédie de Noël pas vraiment intéressante à cause d'un manque de conflits, amis qui fait sourire de temps à autres par ses maladresses.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 584 fois
1 apprécie

Autres actions de Fatpooper Chapeau bas père Noël !