L'intelligence est-elle un artifice ?

Avis sur Chappie

Avatar Apostille
Critique publiée par le

Voici un nouveau film de S-F qui traite d'intelligence artificielle sous un angle un peu différent.

Ici, vu le cursus du réalisateur (District 9 et Elysium), on est dans la représentation extrêmement réaliste et dans un contexte, comme d'habitude chez lui, très violent. L'Afrique du Sud, territoire gangrené par les gangs, les armes à feu et les braquages, est le terrain de jeu idéal pour sa mise en scène.

Les premières images, destinées à planter le décor, montrent des coups de feu, du sang, des victimes. On est immergé d'entrée dans ce que sera l'ambiance tout au long du film. Les robots sont parfaitement crédibles et le réalisme de leurs déplacements et mouvements bluffant. On va donc assister au plan classique où un scientifique allume l'étincelle et où l'intelligence va se développer peu à peu. Bon ici, il y a aussi un gang de déjantés avec un style bien à eux. Le temps semble leur être compté aussi le cheminement de l'intelligence artificielle est assez vite expédié. Tout ce petit monde va bien s'amuser à se tirer dessus tandis que Sigourney Weaver et Hugh Jackman seront davantage là pour apporter leur nom plutôt que leur exceptionnelle prestation, contrairement à Dev Patel et Chappie.
Ce n'est pas tant le scénario, somme toute classique, ni la mise en scène parfois un peu exagérée, qui m'ont intéressé, mais le dénouement assez inédit, que je ne révélerai pas ici et les questions que posent le propos.
L'intelligence artificielle est-elle possible ?
Si oui, permettrait-elle de doter un assemblage électronique d'une forme de pensée potentiellement créative ?
Serait-elle vraiment éducable, à l'instar d'un enfant ?
Quel support pourrait abriter cette intelligence et son savoir exponentiel ?
Il me semble que c'est Stephen Hawking qui a dit que créer l'intelligence artificielle reviendrait à supprimer à moyen terme l'humanité. En effet, une intelligence capable de conceptualiser plus vite et plus loin que nous s'auto améliorerait très rapidement et nous supplanterait immanquablement, au regard de notre gestion calamiteuse et relativement aléatoire de notre environnement planétaire qui met notre propre existence en péril. La solution la plus rationnelle d'une IA consisterait, à mon avis, à réguler l'espèce humaine et à prendre des décisions à sa place.

Dans le film, tout cela est à peine esquissé mais les prémices sont là. Après, cela peut être un avenir à la Terminator 3. D'autres questions surviennent dans un second temps :
La psyché humaine est-elle transférable sur un support électronique ? (comme dans Transcendance)
Si oui, l'immortalité de la pensée est-elle envisageable ? Au risque d'en devenir fou...

Vous l'aurez compris, ce n'est guère la forme qui m'a captivé dans ce film mais davantage le fond qui ouvre des pistes sans apporter de réponses. Y en a-t-il d'ailleurs en l'état de nos connaissances ? Pas sûr. Mais proposer au public de se les poser me semble salvateur car l'IA n'est peut-être pas si loin, vu le secret qui entoure ce type de recherches avancées.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 581 fois
14 apprécient · 1 n'apprécie pas

Apostille a ajouté ce film à 1 liste Chappie

Autres actions de Apostille Chappie