Les pièces comiques et policières d'un même puzzle

Avis sur Charade

Avatar Fêtons_le_cinéma
Critique publiée par le

Charade joue avec la vérité qu’elle éclate en petits morceaux, à la manière des pièces d’un puzzle. À l’instar du personnage de Regina Lampert, nous restons pendant près de deux heures sur nos gardes, conscients que la scène qui se tient devant nous peut aisément n’être que mystification et tromperie. C’est dire que la grande intelligence de l’œuvre consiste à croiser comédie romantique et polar à énigme : d’un côté, l’intrigue policière trouve dans la romance ce qu’il lui faut de sensibilité pour émouvoir et offrir au cinéma un très beau couple principal, à l’alchimie palpable ; d’un autre côté, l’amour se voit toujours perturbé par une série de fausses pistes ou de révélations qui retardent baiser et promesse de mariage. Stanley Donen emprunte ainsi aux comédies d’Howard Hawks ce goût pour l’irruption impromptue et le constant décalage entre les attentes générées par des amorces dramatiques bien connues du spectateur et le chemin qu’elles finissent par suivre. Il y a d’ailleurs un même peignoir féminin et trop petit pour Cary Grant à la sortie de la douche dans L’Impossible Monsieur Bébé.

Le film se construit en miroir du chef-d’œuvre d’Alfred Hitchcock, Vertigo, puisque ce n’est plus l’homme qui court après sa bien-aimée, allant jusqu’à nier l’identité d’une autre femme pour la faire correspondre à ses fantasmes, mais la femme qui assiste à la redéfinition perpétuelle de celui qu’elle aime, tour à tour voyageur, amant, malfrat et agent secret. Quelques scènes reprennent avec élégance les plans iconiques du film de 1958, comme cette poursuite sur le toit qui laisse Cary Grant suspendu dans le vide (James Stewart dans Vertigo) ou encore le générique d’ouverture que rythme de façon lancinante Henry Mancini. Scènes d’action bien troussées, romance délicate sur la Seine et ses rives, comédie fort drôle, Charade se pluralise sans s’éparpiller et assure le spectacle, aidé en cela par la grâce de ses deux interprètes principaux. Charmant !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 31 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Fêtons_le_cinéma Charade