Homme de contraste

Avis sur Chat noir, Chat blanc

Avatar Daniel  Racine
Critique publiée par le

Noir, blanc; amour, haine; mort, vie; animal, humain. Toutes ces extrêmes animent ce joyeux bordel de Kusturica. Peut-être que le réalisateur des Balkans ne se renouvelle pas mais il demeure en pleine possession de ses moyens. Passif devant tant de vie à l'écran, le spectateur a juste le goût d'aller fêter avec tous les comédiens et de profiter de tant de bonheur cinématographique. Qu'un porc gigantesque mange la carcasse d'une voiture ou que l'un des protagoniste se serve d'une oie blanche pour s'essuyer le derrière, tout est bon dans l'imaginaire coloré de ce brillant cinéaste. Magique !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 291 fois
Aucun vote pour le moment

Daniel Racine a ajouté ce film à 1 liste Chat noir, Chat blanc

Autres actions de Daniel Racine Chat noir, Chat blanc