Bande-annonce
Affiche Chats rouges dans un labyrinthe de verre

Chats rouges dans un labyrinthe de verre

(1975)

Gatti rossi in un labirinto di vetro

12345678910
Quand ?
5.3
  1. 1
  2. 3
  3. 3
  4. 10
  5. 15
  6. 15
  7. 4
  8. 4
  9. 0
  10. 1
  • 56
  • 4
  • 42

Un maniaque vêtu de rouge s'en prend à des touristes américains venus en Espagne dans le cadre d'un voyage organisé.

Casting : acteurs principauxChats rouges dans un labyrinthe de verre
Casting complet du film Chats rouges dans un labyrinthe de verre
Match des critiques
les meilleurs avis
Chats rouges dans un labyrinthe de verre
VS
Avatar Jean-Mariage
6
Giallo regardable mai sans grande originalité.

Un très beau titre (qu'il faut cependant comprendre et que Lenzi explique dans une interview en bonus de la très belle édition du Chat qui fume) qui cache un giallo sans grande originalité, si ce n'est d'être tourné sous un soleil radieux à Barcelone et dans ses environs, et sans grand intérêt au niveau proprement cinématographique, si ce n'est la belle scène du train fantôme. Nous sommes loin des splendeurs d'un Mario Bava ou d'un Dario Argento. Le film n'est cependant pas trop mal fait et...

Un film à regarder à l'oeil.

Posons nous la question....pourquoi pas mal de films restent inconnus ? (Un indice en bas de votre écran...) On ne vas pas chercher loin, car ce sont des merdes voila tout... Alors loin de moi l'idée de vous égratigner la rétine (ça y'est, je fais du SanFelice) mais je ne vous gâte pas avec ma liste d'inédits en dvd.....(Les monstres de l'apocalypse, captain Sindbad et maintenant eyeball.....) Il est clair que l'intention de découverte peut être louable mais est aussi parfois dangereuse... Lire l'avis à propos de Chats rouges dans un labyrinthe de verre

12 2
Critiques : avis d'internautes (8)
Chats rouges dans un labyrinthe de verre
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Les yeux sans vie, sages.

Un giallo ? Pourquoi pas : n'étant pas un grand connaisseur du cinéma italien (ni un grand amateur non plus, au passage), je ne connaissais jusqu'à présent, dans ce genre, que quelques réalisations dario-argentesques. Voyons un peu ce machin au titre interminable (tiens, d'ailleurs, une question m'assaille : les giallo doivent-ils forcément avoir un titre comme ça ? Non, parce que le titre... Lire la critique de Chats rouges dans un labyrinthe de verre

18 7
Avatar SanFelice
6
SanFelice ·
Critique de Chats rouges dans un labyrinthe de verre par AMCHI

Décidément Umberto Lenzi ne s'avère pas un bon réalisateur de giallos après ses décevants Le Tueur à l'orchidée et Spasmo voici le plus que moyen Gatti rossi in un labirinto di vetro (connu aussi son titre anglais d'Eyeball), platement réalisé avec une intrigue peu passionnante à suivre. Lenzi fait le minimum et n'arrive même pas à insuffler du suspense, absence d'atmosphère inquiétante, reste... Lire l'avis à propos de Chats rouges dans un labyrinthe de verre

3 9
Avatar AMCHI
3
AMCHI ·
Découverte
Plaidoirie contre le vrai criminel

- Votre honneur, je tiens à m'insurger contre la sale réputation du maniaque arracheur d'oeil gauche. Il s'agit d'un bouc émissaire : le vrai coupable ici est l'imbécilité de chaque personnage! En effet nous avons ici droit à un groupe de vacanciers tarés. Ceux-ci se sont imaginés que parce qu'ils sont en vacances ils devaient ne pas faire gaffe aux nombreux meurtres. Même au bout de 3... Lire l'avis à propos de Chats rouges dans un labyrinthe de verre

2 4
Avatar Jibest
2
Jibest ·
Critique de Chats rouges dans un labyrinthe de verre par FrankyFockers

Un excellent giallo, peut-être le meilleur de Lenzi, mais ils sont tous bons, qui a comme originalité de se dérouler intégralement à Barcelone, et force est de constater que la ville se prête magnifiquement au genre. Super mise en scène, excellent scénar, ce n'est pas toujours le cas, qui tient la route jusqu'au bout, avec un assassin original aux méthodes qui le sont tout autant, et surtout,... Lire l'avis à propos de Chats rouges dans un labyrinthe de verre

Avatar FrankyFockers
8
FrankyFockers ·
Image qui ment, Œil qui tue

Le regretté Umberto Lenzi, nom glorieux du cinéma populaire italien des années 70-80, n’avait pas encore connu d’édition hommage d’un de ses films à la suite de son décès. C’est enfin chose faite, et c’est sans surprise, pour le mieux, le Chat qui fume qui nous gratifie d’une belle édition d’un de ses projets les plus méconnus, giallo étonnant, généreux, et réflexif encore inédit... Lire l'avis à propos de Chats rouges dans un labyrinthe de verre

Avatar Pierre-Jean Delvolvé
6
Pierre-Jean Delvolvé ·
Toutes les critiques du film Chats rouges dans un labyrinthe de verre (8)
Bande-annonce Chats rouges dans un labyrinthe de verre