Giallo regardable mai sans grande originalité.

Avis sur Chats rouges dans un labyrinthe de verre

Avatar Jean-Mariage
Critique publiée par le

Un très beau titre (qu'il faut cependant comprendre et que Lenzi explique dans une interview en bonus de la très belle édition du Chat qui fume) qui cache un giallo sans grande originalité, si ce n'est d'être tourné sous un soleil radieux à Barcelone et dans ses environs, et sans grand intérêt au niveau proprement cinématographique, si ce n'est la belle scène du train fantôme. Nous sommes loin des splendeurs d'un Mario Bava ou d'un Dario Argento. Le film n'est cependant pas trop mal fait et se regarde tout de même avec plaisir grâce au savoir-faire de Lenzi et à une distribution assez réussie, si ce n'est John Richardson, bien fade. Et ce, malgré des facilités, des invraisemblances, du remplissage (le côté visite touristique de Barcelone), et une musique envahissante d'une consternante banalité de Bruno Nicolai. Il faut aussi passer sur le fait qu'un groupe de touristes américains puisse échanger avec des habitants de Barcelone dans un italien parfait !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 29 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Jean-Mariage Chats rouges dans un labyrinthe de verre