Plaidoirie contre le vrai criminel

Avis sur Chats rouges dans un labyrinthe de verre

Avatar Jibest
Critique publiée par le

- Votre honneur, je tiens à m'insurger contre la sale réputation du maniaque arracheur d'oeil gauche. Il s'agit d'un bouc émissaire : le vrai coupable ici est l'imbécilité de chaque personnage!

En effet nous avons ici droit à un groupe de vacanciers tarés. Ceux-ci se sont imaginés que parce qu'ils sont en vacances ils devaient ne pas faire gaffe aux nombreux meurtres. Même au bout de 3 meurtres (plus les agresssions) ils préfèrent se séparer pour que l'assassin puisse frapper à nouveau (et que personne n'ait d'alibi). Je suis désolé mais là on peut légitimement plus penser à une secte se préparant à un suicide collectif qu'à un groupe de victimes et d'assassins potentiels. Le plus grotesque restant le révérend qui est ou le dernier à parler à la victime ou le premier à la trouver. Ce personnage est tellement louche qu'évidemment ce n'est pas lui l'assassin. Mais il avait eu très rapidement des soupçons et n'a rien dit à la police! On peut aussi citer la mannequin lesbienne qui trouve l'identité de l'assassin mais préfère se jeter dans la gueule du loup que de prévenir la police.
On peut aussi pointer du doigt cette police locale qui ne fait que confisquer les passeports et n'a prévu aucune mesure de protection. Visiblement cela ne les dérange à aucun moment que le groupe visite une station balnéaire ou un chateau sans protection et sans les tenir au courant. Ils doivent être payés au nombre de meurtres car je ne vois pas d'autre explication. Mais ces flics rentrent dans la normalité avec cette spécificité des mauvais enquêteurs, cette faculté de tirer sans sommation plusieurs fois de suite : un procès c'est tellement cher pour le contribuable!
Cette police est tellement nulle qu'elle irradie de son incompétence les témoins : un devant décrire une suspecte a juste dit : "elle était belle". Je sais bien qu'il n'y en a pas à tous les coins de rue mais avec ça on n'est pas avancés, non?
Mais comment voulez-vous avoir un éclair de génie lorsque le "héros" de cette stupide histoire est complètement à la ramasse. Il lui faut 1h20 pour se rappeler si sa femme était gauchère ou droitière! Il lui faut encore plus de temps pour remarquer la couleur des yeux des autres suspects! Et c'est un redoutable challenger pour le révérend dans la catégorie du "Je me retrouve au mauvais endroit au mauvais moment pour me faire suspecter".

C'est pourquoi votre honneur je demande l'acquittement pour mon client pour relativisme. Vous comprendrez qu'un maniaque tueur arracheur d'orbite gauche est moins idiot que cette galerie de personnages horripilants, et que plusieurs de ses victimes l'ont bien cherché. Et je demande la peine de mort pour le scénariste et le mixeur (qui s'imaginait que son boulot était de mettre le thème musical en fond sonore dès qu'il y a 10 secondes de silence).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 249 fois
2 apprécient

Jibest a ajouté ce film à 10 listes Chats rouges dans un labyrinthe de verre

Autres actions de Jibest Chats rouges dans un labyrinthe de verre