👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Tout commence sur une scène aux allures monty-pythonesques dans laquelle 3 écuyers découvrent le vieux chevalier qu'ils servaient raid mort au pied d'un arbre, son armure souillée de ses ultimes excréments.
Autant dire que cela ne présage pas vraiment ce qui va suivre dans les 2 heures que dure le film, même si cet aspect décalé, cette 'légèreté' si j'ose dire, refait surface assez régulièrement.
En réalité, "Chevalier" consiste en un mélange des genres assez surprenant, et pas toujours bien maîtrisé, la parodie y côtoie le romanesque et le rock'n'roll flirte avec les habituels violons.
La mise en scène a cette même incohérence d'ensemble, nous servant d'une part tout un tas de scènes de joute d'autant moins crédibles qu'elles sont souvent tournées au ralenti, et d'autre part un certain nombre de séquences mieux senties comme celle du bac sur la tamise.
Impossible de nier l'évidence, le film est loin d'être un chef d'oeuvre, et les erreurs sont légion pour nous le rappeler.

'Euhh, mec, t'as mis 7 !' entends-je dans le fond.

Certes. Et je m'en explique.
"Chevalier" fait partie de ces œuvres dont l'énergie positive et la valeur incontestable de certains aspects rattrape une grande partie des manques et des dérapages.
Le casting avant tout, est une réjouissance quasi-permanente.
Heath Ledger, 23 ans à l'époque, a déjà ce truc en plus, ce don de capter la caméra dans toutes les situations et cette gueule faite pour le cinéma. Cette folle intelligence de jeu aussi, qui fait qu'on y croit quelque soit la situation et quelque soit le texte.
Autour de lui, du 'so british' (Ok. Alan Tudyk est américain mais vous avez vu sa tronche !?) comme on l'aime (comme je l'aime en tout cas !). Ils jouent juste, ils sont drôles, et ils ont ce relâchement unique qui fait qu'on a la banane quand on les voit faire.
En face, Rufus Sewell (actuellement brillant dans 'The Man in the High Castle'), toujours aussi méchant et toujours aussi convaincant avec son regard vert et ses mâchoires ciselées.
Et pour finir une jeune fille noble, pétillante et irrévérencieuse qu'on voudrait croquer dedans sur chaque plan...
Toute la bande enchaîne les réjouissances et on ne tombe jamais dans la sinistrose souvent de rigueur aux deux tiers de ce genre de film, afin que le spectateur puisse être soulagé à la fin..
Toutefois, sur ce point (le casting) aussi on notera un faux pas : j'ai nommé Bérénice Béjo, toujours aussi peu investie et dramatiquement à côté de la plaque. Si discrète soit son intervention, elle arrive à faire tâche sur le rendu général. Une performance en soi..

En clair, "Chevalier" a quelque chose de brouillon mais il vaut bien plus par sa générosité qu'un bon paquet de réalisations plus 'propres'. La fraîcheur y est de mise, et l'anachronisme bien qu'assez mal manié sur la forme, est omniprésent sur le fond, dans le jeu des acteurs et dans l'ambiance qui règne tout au long du métrage.
L'ennui n'a pas sa place dans ces deux heures passées au Moyen-Âge, et au contraire, on a plaisir à voir cet univers traité autrement que via le prisme de la violence et de l'obscurantisme.

Un film de cape et d'épée, le mauvais goût en moins et la légèreté en plus.
Et la sensation salvatrice d'avoir à faire à du cinéma qui a eu la bonne idée d'oublier de se prendre au sérieux. Bingo !

Aphasic
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 6 ans

1 j'aime

Chevalier
SeigneurAo
8
Chevalier

WEEEEEEEEEE WIIIIIIIILL WEEEEEEEEEE WIIIIIIIILL ROCK YOU ! *POUM POUM TCHAK*

Inauguration de cette petite liste de plaisirs coupables car, j'en suis bien conscient, rien ne me prédestinait à aimer ce film, ni ne le justifie vraiment. Anachronismes en pagaille, ambiance...

Lire la critique

il y a 10 ans

33 j'aime

8

Chevalier
S_Plissken
9
Chevalier

Critique de Chevalier par S_Plissken

Énorme coup de cœur lors de la découverte de ce film totalement délirant , anachronique et captivant. Une grosse prise d'oxygène en somme. Acteurs impeccable et heuresment parce que vu la gueule du...

Lire la critique

il y a 11 ans

10 j'aime

Chevalier
ReineMargot
7
Chevalier

Critique de Chevalier par ReineMargot

Il ne faut pas se fier à la jaquette : chevalier est loin d'être le film kitsch auquel on pourrait s'attendre. Au contraire, c'est un film qui ne se prend pas au sérieux. Certes, il est bourré de...

Lire la critique

il y a 11 ans

8 j'aime

2

Ted 2
Aphasic
3
Ted 2

C'est l'histoire d'une peluche usée et sale...

C'est la première fois de ma vie que je sors d'une salle de cinéma. Je crois que l'essentiel est dit. Je vais quand même prendre 5 minutes pour expliquer pourquoi : Il faut que je précise avant tout...

Lire la critique

il y a 6 ans

5 j'aime

Macbeth
Aphasic
7
Macbeth

Allez au bout ou passez votre chemin.

Celui-là je l'attendais de pied ferme, non sans appréhension par ailleurs. Adapter Shakespeare reste une entreprise délicate, bien que fort judicieuse à mon sens, et la chose est d'autant plus...

Lire la critique

il y a 6 ans

3 j'aime

Le Roi Lion
Aphasic
8
Le Roi Lion

To be (King) or not to be.

Alors, cette critique vient en réponse aux détracteurs du film qui arguent qu'il ne s'agit là que d'une histoire pour gamins sans profondeur où les évènements répondent à une logique inepte. La...

Lire la critique

il y a 6 ans

3 j'aime