👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

3 ans après son dernier film, Lucas Belvaux profite du contexte des élections présidentielles et livre un film sur l'extrême droite (pour ne pas dire sur le FN) à travers l'histoire d'une infirmière d'une petite ville du nord qui se retrouve dans la course à la mairie sur une liste d'extrême droite. Le film profite de cette histoire pour explorer les stratégies de communication du partie, son influence et, avec le personnage de Stéphane, les franges plus extrêmes du mouvement (avec son lot de chasse à l'immigré et autres joyeusetés). Le choix d'une présentation de l'extrême droite accessible, sans s'attarder sur les aspects plus obscurs du mouvement, est à la fois un bon et un mauvais point. Un bon car, pour quiconque ne s'intéresse pas à la politique, cela permet d'observer le fonctionnement de ce type de partie de façon accessible. Mais cette accessibilité à tendance à vite rendre le film peu passionnant pour quiconque s'intéresse un peu à la politique et à son fonctionnement. Dans ce second cas, le film se montrera alors un peu léger et peu passionnant, l'histoire tournant autour de la relation entre la candidate et ses proches, guère surprenant. D'autant que la réalisation ne fait pas beaucoup pour rendre le film plus intéressant. Beaucoup trop convenu, l'ensemble peine à convaincre.
Côté casting, l'ensemble est plutôt convaincant, Emile Dequenne en tête qui livre une jolie prestation, rendant le personnage des plus attachant. Face à elle, André Dussolier et Catherine Jacob donne corps au parti d'extrême droite (notamment cette dernière dont le rôle de proto Marine Le Pen est des plus réussi) tandis que Guillaume Gouix assure sa partie comme à son habitude.
Au final, si "Chez Nous" est un film intéressant, il ne pousse pas assez son sujet pour vraiment passionné ou surprendre. Dommage car on attendait plus du film dans le contexte des élections.

quintinleneveu
5
Écrit par

il y a 5 ans

2 commentaires

Chez nous
Moizi
1
Chez nous

Réimmigrons Belvaux chez lui !

Je continue ma tournée des navets tant que j'ai un cinéma à proximité et me voilà entrain de voir Chez nous. Alors je n'ai rien contre le réalisateur, mais là franchement ça sentait le truc bien...

Lire la critique

il y a 5 ans

31 j'aime

9

Chez nous
Cultural_Mind
6
Chez nous

Haine(s) pollinisatrice(s)

On pourrait bien sûr multiplier les reproches à l'encontre de Chez nous : les personnages manquent d'étoffe, la trame narrative est cousue de fil blanc, le parti pris politique a quelque chose de...

Lire la critique

il y a 5 ans

22 j'aime

5

Chez nous
BenoitRichard
7
Chez nous

Critique de Chez nous par Ben Ric

Évacuons tout de suite les points faibles du film et souvent inhérents à ce type de fiction prenant appui sur période actuelle. La première, et la plus flagrante était sans doute, étant la...

Lire la critique

il y a 5 ans

14 j'aime

5

A Most Violent Year
quintinleneveu
5

Critique de A Most Violent Year par Quintin Leneveu

Un an après la claque "All is Lost", JC Chandor débarque sur nos écrans avec un film radicalement différent, un film de gangster (expression limité mais malheureusement adapté) dans la pure veine...

Lire la critique

il y a 7 ans

17 j'aime

Le Tout Nouveau Testament
quintinleneveu
8

Critique de Le Tout Nouveau Testament par Quintin Leneveu

Auteur de certains des films belge les plus remarquables de ces dernières années ("Toto le héros", "le huitième jour" ou "Mr Nobody"), Jaco Van Dormael conserve son style poétique chargé d'humour...

Lire la critique

il y a 7 ans

14 j'aime

2

Tous en scène
quintinleneveu
5

Critique de Tous en scène par Quintin Leneveu

Illumination, le studio à l'origine de la série "Moi, moche et méchant", des minions et de "comme des bêtes" livre sa nouvelle production, réalisé par Garth Jennings (réalisateur de H2G2). Pour...

Lire la critique

il y a 5 ans

12 j'aime