Un Belvaux courageux mais hésitant

Avis sur Chez nous

Avatar Mariezf
Critique publiée par le

Le film est inégal avec une première partie franchement réussie au cours de laquelle Pauline (impeccable Emilie Dequenne) se fait enrôler par un médecin aux engagements politiques douteux, campé avec justesse par Dussolier. La deuxième partie du film, quant à elle, n’évite malheureusement pas les longueurs scénaristiques au risque de perdre le spectateur en chemin. Personne ne reprochera à Belvaux de vouloir aborder son sujet avec une rigueur presque didactique, mais force est de constater que cet effort explicatif se fait au détriment de l’intrigue. Le réalisateur fait le choix de relayer l’évolution de notre héroïne engluée dans un système politique haineux au second plan pour se concentrer sur le passé, ou plutôt les conséquences du passé, de son petit ami. Le désavantage de ce choix scénaristique est, selon moi, de nous éloigner de plus en plus de l’analyse du discours populiste offrant un coupable idéal à l’électeur apeuré et dépassé par “ce monde qui va de plus en plus mal” et “ces politiques qui ne font rien”. Bref, à vouloir lever le voile sur un maximum d’aspects du phénomène politique dangereux qu’est l’extrême droite à travers le destin de plusieurs personnages, “Chez nous” réussit son pari explicatif mais nous laisse tout de même l’impression finale d’un scénario hésitant et bancal.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 353 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Mariezf Chez nous