Les sièges vides

Avis sur Christine

Avatar Rémi Savaton
Critique publiée par le

Si John Carpenter arrive à filmer avec brio cette petite Amérique adolescente partagée entre amour, rêve de reconnaissance et faible mentalité typique de ces lycéens comme tirés d'un autres temps, il s'avoue jouer avec plus de difficultés quand il s'agit de retranscrire l'horreur, la vraie comme il faisait si bien avec The Thing. Comme une petite pénurie malheureuse, Christine dispose d'un manque assez visible de tension, telle une absence réelle de ressenti face au danger sur 4 roues. Plus on avance dans le récit et plus la célèbre voiture rouge perd de sa fulgurance, jusqu’à même en devenir grotesque quand elle s'auto-répare lors d'un affrontement final peu inspiré. Carpenter reste tout de même assez passionnant avec ses multiples petites idées intéressantes sorties de son sac magique, mais il ne fait pas peur. Il personnifie peut-être une machine de manière quelques-peu tremblante, mais il ne fait toujours pas peur. Christine brille sur sa longue surface lisse et soignée comme cette les contours de cette voiture somptueuse, mais ne dispose que d'un petit cœur cauchemardesque fait de carton.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 52 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Rémi Savaton Christine