C'est moi le méchant ? Alors que j'ai toujours fait ce que l'on m'a dit de faire ...

Avis sur Chute libre

Avatar Babalite38
Critique publiée par le

Un sacré film !! Il m'a réellement marqué, j'ai eu du mal à m'en remettre en quelques sortes …
Pas facile à voir en tout cas je trouve !
Assez fort la façon dont Schumacher arrive à rendre le personnage non seulement attachant, mais aussi particulièrement intéressant et ce par sa simplicité. Et le fait qu'il ai une vie plutôt banale dans le monde capitaliste dans lequel il vit (car en fait il n' a rien d'original) même si il souhaite prouver le contraire, et bien personnellement, je me suis assez bien identifié à lui !
Avoir réussi à nous raconter en agençant parfaitement bien les actes et les réactions de William de cette longue et difficile décadence et tout cela sur une seule et unique journée dans le film ... C'est pour moi un véritable exploit !
Le personnage, au chômage, vivant chez sa mère, qui a une vie sociale inexistante, une famille non présente, et surtout, c’est un incompris de la société américaine et vice et versa. Pour remédier à ça, il décide donc de se faire justice lui-même, en vivant sa journée comme il l'entend, et en essayant de faire entendre ses revendications justement.
On se rend rapidement compte qu'il a atteint un point de non-retour même s'il essaye toujours de se rattacher à la situation du citoyen modèle américain partant simplement travailler le matin.
Une situation en tout cas que l’on a tous plus au moins déjà vécu (à quelques degrés près bien sûr ….) avec ce sentiment de honte, le fait de ne pas arriver à se rendre utile qui du coup nous culpabilise, et c'est très bien dit dans la bande annonce du film avec la phrase "l'économie vous stresse".
Et dans chute libre, géniale est la façon dont est écrit l’enchaînement des réponses de William Foster faites à la société !
Avec ce pauvre père de famille, qui ne souhaite qu’une chose, offrir un cadeau d’anniversaire à sa fille.
Mais bon il est fou … et dans la société d'aujourd’hui, lorsque que l’on est pas économiquement viable, on est tout d’abord exclu à tous les niveaux, puis la folie ne peut que nous rattraper …. et cela ne peut que se terminer par une mort (qu’elle soit morale ou physique).
Et la scène d'introduction nous le montre bien, il est déjà littéralement au bord de l'implosion. On ressent déjà assez bien, lors de ces premières minutes, le calvaire que vit D-FENS et puis c'est une simple mouche qui lui tourne autour dans sa voiture qui va lui faire péter les plombs. Et même si la situation paraît assez anodine (un simple embouteillage), c'est le début de la peine qui est en marche ! Le mal a déjà pris le dessus ! Il a décidé d'abandonner sa voiture (et du coup au passage, sa vie de citoyen modèle) et on a déjà compris qu'il ne reviendra pas en arrière.
Mais d’ailleurs concernant la folie, par contre notre antihéros n’est selon moi pas particulièrement dangereux, c’est un patriote, quelqu’un qui fait tout pour respecter la loi … Mais cela ne lui apporte rien, il a besoin (comme nous tous en fait) d’une récompense, d’être reconnu par sa famille, son pays, son boulot …
Il va donc utiliser la violence, et c’est relativement compréhensible, car c’est seulement grâce à cela (enfin c’est ce qu’il croit) qu’il va finir par arriver à ses fins qui sont tout à fait honorables.
Et franchement j'ai trouvé ce personnage tellement passionnant et bien écrit, j'aurais bien aimé avoir des infos sur son passé et les raisons de sa décadence via des flashbacks ... Ou même pourquoi pas la petite idée, carrément d'un remake pour une suite du genre "Foster : les origines du mal" ...
Voilà pour mon avis « sur le fond » de ce film … un peu glauque c'est vrai mais c’est clairement ce que j’ai ressenti, et ce notamment grâce au côté rageux de William. De toute façon je pense que c’est tout à fait ce que souhaitais le réalisateur, Schumacher !
Et d’ailleurs, juste un petit point sur la fin …. En fait tout le long du film on a donc affaire à un personnage qui est fou … et j’aurais personnellement apprécié un final peut être un peu moins "happy end", ou par exemple on aurait pu imaginer une arrivée au paroxysme de la folie avec le meurtre de la femme et de sa fille …
Mais c'est aussi un très bon point car dès le début du film on est intégré dans la société capitaliste américaine et on y reste jusqu'à la fin ... C'est à dire qu'il va juste tomber dans l'oubli, tout s'arrête là et rien ne changera, et des exemples comme ça de personnes incomprises, humiliées, seules se comptent par millions !
Et on a au passage une fin assez ouverte quand même pour la femme (qui ne risque plus rien) et la fille (qui est en quelque sorte "protégé" de la réalité par sa mère) ainsi que pour Prendergast si je puis dire, ce qui est toujours relativement plaisant ! Car ce policier, tiens aussi un rôle très important dans le film. Entre autre lors du final lorsqu'il se décide à tuer le protagoniste est une scène particulièrement émouvante du fait qu'à la base il s'était juré de ne plus ressortir son arme à cause d'un drame passé. Il parvient donc à prendre le dessus et à faire repartir la société dans "le droit chemin" si je puis dire ...
Car après tout ce qu'a vécu William, c'est finalement le marché qui gagne ! Les personnes qui n'arrive pas à s'intégrer, à comprendre et surtout à accepter la société mercantile finissent comme cela ...
Voilà donc au final un long métrage d'une très grande qualité qui est en fait une immense critique très originale et plutôt bien réussie, du monde capitaliste.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 134 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Babalite38 Chute libre