Affiche Cinema Paradiso

Critiques de Cinema Paradiso

Film de (1988)

Le bonheur est dans le cinéma

Rome : fin des années 1980. Salvatore Di Vita apprend indirectement de sa mère la mort d'un certain Alfredo. Incapable de dormir, il se remémore quarante ans plus tôt son enfance et sa rencontre avec Alfredo, beaucoup plus vieux que lui alors projectionniste au cinema "Paradiso". Passé un rapide début où l'on apprend la mort d'Alfredo, Giuseppe Tornatore nous emmène littéralement dans un petit... Lire la critique de Cinema Paradiso

38 7
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

L'enfance, c'est le moment le plus intense de la vie

A Toto, Je me souviens de tes premières incursions dans ma cabine. Un petit bonhomme, haut comme mes genoux, impertinent et têtu, qui se faufilait discrètement dans les tréfonds du Cinema Paradiso, pour découvrir l'envers du décor. A cette époque, tu étais encore enfant de choeur de ce curaillon prude comme tout, gérant et censeur de mon cinéma. Oui, je dis mon... Lire l'avis à propos de Cinema Paradiso

43 9
Avatar Black_Key
9
Black_Key ·

C'est l'histoire de Toto

Oui, d'accord, j'ai juste mis 26 ans à voir Cinema Paradiso. Et alors ? Je sais, je suis plutôt réfractaire au cinéma italien que, pour une raison que j'ignore, j'ai beaucoup de mal à apprécier. Tenez, prenons Moretti, par exemple. Eh ben, Moretti m'emmerde. Je n'y peux rien, je trouve ses films longs et sans saveur. Du coup, je ne regarde plus de films de Moretti. Alors, ne généralisons pas,... Lire l'avis à propos de Cinema Paradiso

29 1
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·

Une aventure humaine !

J'ai rarement vu un film aussi élégant, aussi poétique et aussi abouti. On baigne, ici, dans l'histoire profonde de l'Italie et plus précisément de la Sicile. La vie des gens du peuple y est racontée avec beaucoup de réalisme, sans complaisance mais non sans humour. Philippe Noiret est remarquable dans son rôle de projectionniste et le petit Toto (Salvatore Cascio) joue avec beaucoup de... Lire l'avis à propos de Cinema Paradiso

11 9
Avatar okilebo
10
okilebo ·

Les toiles mystérieuses

Le cinéma attendait son hagiographie populaire, Giuseppe Tornatore le lui a donné. Saga nostalgique sur l’Italie des années 50 aux 80, son récit passe par le biais de ce divertissement populaire et de l’évolution d’un enfant pour portraiturer un pays qui s’éloigne inéluctablement de son âge d’or. Il est ironique de constater quelles sont les premières approches... Lire l'avis à propos de Cinema Paradiso

21 6
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Le cinéma magnifié dans une belle et tragique histoire

Toto, apprenant la mort d'Alfredo, se rappelle de son enfance au cinéma Paradiso , quand il découvrait le cinéma et la cabine de projection grâce à ce fameux Alfredo. C'est un magnifique conte sur le cinéma et sa fonction à l'époque, manière pour les gens de se divertir et de se détacher de la réalité et on découvre ou l'on redécouvre les différents genres tel que le western, le mélodrame, la... Lire la critique de Cinema Paradiso

19
Avatar Northevil
8
Northevil ·

Dans mon Top 10 : Déclaration d'Amour au Cinéma !

A tous les amoureux du cinéma, Le papier qui va suivre n'est pas vraiment une critique. C'est tout simplement le développement d'un ressenti purement subjectif sur une œuvre radieuse et sincère : "Cinema Paradiso", film dramatique italien de 1988, réalisé par Giuseppe Tornatore. Lauréat du Grand Prix du Jury au Festival de Cannes l'année suivante, cette œuvre... Lire la critique de Cinema Paradiso

14 2
Avatar MDCZJ
10
MDCZJ ·

Cinema Paradiso -- Les merveilles de l'enfance

Mon avis--- "Cinéma Paradiso" de Giuseppe Tornatore compte parmi les meilleurs films que je n'ai jamais vus. C'est peut-être à cause de sa simplicité. Il ne contient pas d'effets spéciaux coûteux, il n'a pas de sexe ni de violence gratuit, il n'a pas de superstars hollywoodiennes, pas d'effets spéciaux, juste des émotions et des sentiments purs, amour, peur, chagrin et regret,... Lire la critique de Cinema Paradiso

4 2
Avatar Sumo06
10
Sumo06 ·

Les clés du Paradis

Salvatore (Jacques Perrin), cinéaste italien, se souvient de sa jeunesse dans son village natal de Sicile et du projectionniste du Cinéma Paradiso, Alfredo (Philippe Noiret), qui est à l'origine de sa passion pour le 7ème art... « Cinéma Paradiso » est un grand film sur l'amour du cinéma, sur ce qu'il peut avoir de frappant et de fascinant lorsque l'on est un enfant. La passion d'Alfredo, alors... Lire la critique de Cinema Paradiso

8 1
Avatar Frankoix
8
Frankoix ·

Critique de Cinema Paradiso par ADC

Vu, revu, visto, rivisto, encore e ancora. Cinema Paradiso marque une belle nostalgie. Ma principale critique c'est justement que pour se terminer le film referme cette belle nostalgie en nous changeant Toto par Salvatore. C'est surement pour ça que je reviens fréquemment à ce film, parce que je voudrais que ce petit village avec Toto courant dans les ruelles et son vieil ami le... Lire l'avis à propos de Cinema Paradiso

6
Avatar ADC
8
ADC ·