Advertisement

La déception d'Yvette

Avis sur Cinquante nuances de Grey

Avatar HenriQuatre
Critique publiée par le

Yvette se l’était promis, c’était son petit plaisir coupable de l’année, elle irait voir 50 Shades of Grey. Et personne n’y trouverait rien à redire. Surtout pas ses deux amis de toujours, les fameux Riton et Jojo, qui l’avaient déjà assez charriée lorsqu’ils avaient découverts qu’elle avait avalé tous les bouquins en moins de cinq jours.

« Qu’ils aillent donc se faire voir » pensait-elle en entrant dans la salle obscure, remplie uniquement de quelques personnes sans doute un peu honteuses d’aller voir ce film en plein après-midi. « Je fais bien c’que j’veux et si j’ai envie de mouiller un peu la culotte sur un navet, j’ai pas besoin de leur autorisation. »

Elle s’installa donc confortablement dans le fond et poussa un soupir d’aise lorsqu’elle vit les premières images de Christian Grey, raie impeccable, musclé et fin, bosse dans le calebar comme on l’aime, mâchoire à vous faire jouir n’importe quel le bonne sœur et sourire à découper et encadrer dans ses toilettes. Elle avait déjà pu apprécier l’acteur dans la série « The Fall » et c’était avec un immense plaisir qu’elle s’apprêtait à passer 2h en sa compagnie.

Seulement voilà… Voilà voilà… Même pour Yvette, toute encline à se laisser aller sans trop de regard critique, le film qui défilait était d’une telle médiocrité, qu’elle ne put s’empêcher de laisser échapper quelques rires nerveux.

Car, entre Anastasia qui suçait goulûment l’air de rien un crayon estampillé « Grey » (subtil, subtil !), Christian qui félicitait Anastasia pour son déroulement de corde (véridique), Christian qui croquait la biscotte d’Anastasia (au sens propre, attention !), toutes les scènes entre Anastasia et la meilleure copine Kate qui faisaient passer Twilight pour un chef d’œuvre bergmanien, bref, entre tout ça, Yvette se retrouvait tout à coup bien embêtée et plutôt sèche niveau ceinture.

Quelle ne fut pas sa surprise alors, lorsqu’au moment de la scène du fouet, elle entendit hurler deux hurluberlus dans la salle : « Oui, vas-y, vas-y, mets-lui là où il faut ! OUI ! ». Jojo et Riton ! Quasiment au premier rang !

« Nom de Dieu ! » pensa Yvette. « Regardez-moi ces deux cochons hypocrites ! À se palucher sur un truc qu’ils m’auraient fait payer des années s’ils avaient su que j’étais là ! » Pris d’une soudaine inspiration, elle se faufila discrètement derrière eux et criant « SURPRISE », prit une photo parfaite des deux jeunes hommes, les visages déformés par la peur, avec en toile de fond Anastasia et ses fesses rouges de douleur.

« Dans la boîte ! » ria-t-elle en embrassant les deux compères.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 360 fois
11 apprécient

HenriQuatre a ajouté ce film à 2 listes Cinquante nuances de Grey

Autres actions de HenriQuatre Cinquante nuances de Grey