"Cinquante nuances de gratin dauphinois"

Avis sur Cinquante nuances de Grey

Avatar ZackHirako
Critique publiée par le

J'ai pris mon courage à deux mains pour regarder ce film ayant lu quelques passages du support papier, je me suis dit qu'une fois de plus l'industrie du cinéma se portait bien exactement comme les fast-foods qui vendent du coca fini à la pisse pour économiser l'arôme. Le titre parle pourtant de nuance, mais ce film n'est absolument pas nuancé pour ce qui est du vide sidéral qu'on ressent pendant le visionnage. Laissez-moi vous en dire plus :

  • L'image du film est froide, impersonnelle. Je me dis que c'est peut-être un choix esthétique, justement - pour rappeler le gris du titre, ce même gris étant le nom du personnage Christian Grey, le ténébreux psychotique enfin le gars qui va séduire Anastasia, la pucelle d'Orléans. Mais j'ai du mal à croire que la réalisation d'un long-métrage aussi peu profond dans tout ce qu'il délivre (acteurs inspides, fond inexistant, absence de structure scenaristique -fallait le faire putain-, forme, dialogues pauvres à crever) ait pu penser à un truc aussi développé alors je me dis que c'est pas volontaire, un peu comme les mômes qui gribouillent un truc et se rendent pas compte qu'ils ont en fait dessiné une grosse teub. En parlant de teub, les sous-entendus (pas du tout discrets) ou plans hyper phalliques se comptent par vingtaines, mais vu que c'est le but, je ne critique pas ce point de façon négative.

  • Si vous aimez la provocation érotique héritière de Sade, Léopold von Sacher-Masoch, Betony Vernon, Depeche Mode et les trips du genre "histoire d'O", ne visionnez pas ce film qui colporte entre autre une vision faussée de l'univers sado-masochiste en confondant abus, harcèlement sexuel et fétichisme. En plus, au risque de vous spoiler, le film ne dévoile aucun passage choquant que ce soit. C'est le syndrome de la bande-annonce parfaite pour un film excessivement mauvais. Au moins, la bande-originale passe bien, à défaut de regarder le film tu peux te contenter de le mettre en fond en faisant quelque chose de plus intéressant à côté car même éplucher une pomme de terre sera plus excitant, tu verras.

  • L'alchimie entre les acteurs n'opère pas, d'ailleurs ça m'a fait marrer quand j'ai lu qu'ils se détestaient cordialement l'un et l'autre, de quoi renforcer mon mépris concernant ce phénomène-événement.

  • Mais, peut-on blâmer l'adaptation médiocre d'un sujet déjà médiocre en lui-même? Je crois qu'en un sens, le film est excellent pour une raison : il s'agit d'une adaptation très fidèle, en tous points car bien des points que j'ai cité concernent surtout le livre d'E.L James. Je pense que oui, on peut en effet blâmer ce film car la réalisation aurait pu largement s'en abstenir. Parce que j'ai perdu 2h09 de ma vie, et ça, c'est le pire qui puisse t'arriver après avoir maté un film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 190 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de ZackHirako Cinquante nuances de Grey